Calcul rénal : lié au stress ?

Publicité

Les coliques néphrétiques dues à la présence de calculs rénaux concerneront entre 5 % à 10 % des personnes au moins une fois dans leur vie. Mais quelle est l’origine de ces calculs : le stress, une mauvaise alimentation, une mauvaise hygiène de vie ? Est-il possible qu’un calcul rénal soit lié au stress ?

Publicité

© Istock

Calcul rénal et stress

D’un point de vue strictement psychosomatique, il est possible de considérer que les calculs rénaux trouvent leurs origines dans un stress trop intense. Néanmoins, pour que le corps exprime ce choc émotionnel spécifiquement en le traduisant sous forme de calcul rénal, il faut que ce stress soit d’une « coloration émotionnelle » bien précise. En l’occurrence, le conflit émotionnel responsable des lithiases urinaires et un conflit de territoire : soit on éprouve des difficultés à délimiter son territoire (on est obligé de vivre chez ses beaux-parents par exemple), soit on cherche à construire un mur pour empêcher les autres d’envahir son espace. S’ils sont trop durs à gérer, ces stress peuvent être responsables de calculs rénaux.

Publicité
Calcul rénal : le stress n’est pas toujours en cause

D’un point de vue médical en revanche, le stress n’est pas impliqué dans l’apparition des calculs rénaux. On considère l’aspect strictement physiologique de la lithiase en se basant sur la composition des calculs. Ceux-ci proviennent de la cristallisation de sels minéraux et d’acides présents en trop grande quantité dans l’urine. Cela est généralement dû à une trop faible consommation d’eau ou à une alimentation trop riche en sucres et/ou en protéines. Toutefois, comme les causes de nombreuses lithiases restent inexpliquées, l’aspect émotionnel peut être intéressant à étudier.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité