Calcul rénal : lié à l'alimentation ?

Publicité

S'il est très douloureux, le calcul rénal ou "pierre aux reins" peut également entraîner des complications lorsqu'il n'est pas pris en charge. Il est donc préférable de prévenir cette lithiase urinaire, en optant notamment pour une alimentation anti-calcul rénal.

Publicité

© Fotolia

Qu'est-ce qu'un calcul rénal ?

Un calcul rénal est un cristal composé de sels minéraux d'une taille variant de quelques millimètres à celle d'une balle de golf. Lorsqu'il est petit, ce caillou constitué dans 80% des cas d'oxalate de calcium siège dans les reins ou les uretères avant d'être évacué naturellement par l'urine.
Dans le cas d'un calcul « coralliforme », l'élimination difficile entraîne divers symptômes : des douleurs violentes dans le bas du dos (coliques néphrétiques), une envie fréquente et pressante d'uriner, des nausées, des vomissements…
La lithiase urinaire pouvant laisser place à une infection urinaire voire à un choc septique, il est important de consulter son médecin traitant dès les premiers signes de calcul rénal mais aussi de prévenir ces épisodes douloureux.

Publicité
Comment prévenir le calcul rénal avec l'alimentation ?

Les médecins s'accordent à dire qu'une bonne hydratation (avec de l'eau) est essentielle dans la prévention des calculs rénaux.
Au niveau de l'alimentation, il faut savoir que l'apparition de calculs constitués d'oxalate de calcium fait souvent suite à des excès d'aliments riches en protéines animales, en oxalates et en sel.
En conséquence, il est conseillé d'opter avec l'accord de son médecin traitant pour un régime pauvre en protéines et en sel. En parallèle, on diminue son ingestion de sucre, de sodas, d'oxalates (chocolat, blé, carotte, courgette, aubergine, épinard, noix, thé noir, café, bière brune…) et on consomme suffisamment de calcium.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité