Publicité
Jean-Pierre Gardent est homme aux doigts magiques qui traite "une petite ville par an" dans son cabinet parisien. Il est ostéopathe. Cette discipline, déjà ancienne, mais apparue en France dans les années soixante pour n’être reconnue qu’en 2001, s’efforce de rendre au corps son équilibre. Rencontre.
Publicité

.

Quelle est la définition de l’ostéopathie ?

Jean-Pierre Gardent :
C’est une médecine alternative qui consiste en la "ré-harmonisation" de l’ensemble des tissus du corps à l’aide de techniques manuelles. Notre discipline utilise les lois de la matière, du mouvement du corps, à l’interne comme à l’externe. Ceci nous permet d’harmoniser les échanges de l’organisme humain avec son environnement. C’est une médecine de l’environnement.

Publicité
Depuis quand est-elle pratiquée ?

J.-P. G. : Historiquement, il faut remonter en 1874. C’est à cette époque que le docteur Andrew Taylor Still a défini les principes fondateurs de l’ostéopathie. Alors qu’une épidémie de dysenterie hémorragique sévissait, il a opportunément découvert qu’il obtenait un réchauffement de la paroi abdominale et une disparition des saignements en agissant sur la colonne vertébrale à l’aide de ses doigts.

En 1892, il créa la première école d’ostéopathie, à Kirksville, aux Etats-Unis. Ses élèves exportèrent ensuite son enseignement en Grande-Bretagne. La "British School of Osteopathy" fut fondée en 1913 par Littlejohn, médecin.

A la même époque, un élève de Still, William Garner Sutherland, a découvert intuitivement l’ostéopathie crânienne, issue de son observation des mouvements des os du crâne. C’est une autre application de notre discipline.

L’histoire veut que sur son lit de mort, le 23 septembre 1954, William G. Sutherland fit promettre à Harold Magoun de répandre le concept d’ostéopathie crânienne en Europe. Fidèle à sa promesse, Magoun édita en 1954 "Osteopathy in the Cranial Field", autrement appelé "le Magoun" et qui est notre bible. Il rencontra le Dr Denis Brooks, un ostéopathe anglais qui avait fait ses études aux U. S. A. et qui avait "des amis" en France. C’est ainsi que la filière française se mit en place. Les kinésithérapeutes furent les premiers initiés.

Quand j’ai commencé à exercer en 1982, nous étions 300 à pratiquer l’ostéopathie, nous sommes aujourd’hui plus de 2 000 et elle est aujourd’hui enseignée sur des cursus de six ans, selon des protocoles homogènes et validés.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité