Publicité

Le principe fondamental de l’homéopathie est la loi de la similitude. A savoir : « toute substance provoquant chez un individu sain une série de symptômes est capable de corriger ces mêmes symptômes chez un individu malade » L’homéopathie soigne non la maladie mais le malade dans sa maladie.

Publicité

Comment agit l’homéopathie ?

Le malade, la maladie , le remède sont un tout . Et ce « tout » inclut les troubles physiques et mentaux car les symptômes sont dus à la maladie mais au malade lui-même.

Publicité
Toutes les substances utilisées en homéopathie, sont , après macération, diluées dans de l’alcool ou d’autres solutions. Au bout d’un certain nombre d’opérations, on aboutit à la préparation d’un produit liquide, la teinture mère, qui sera diluée et à chaque fois dynamisée de la première centésimale (1 CH) à la trentième (30 CH).

Toutes ces dilutions imprégneront des petites billes faites uniquement de lactose et saccharose : ce sont les globules et granules des médicaments homéopathiques. Ces préparations se font selon un protocole rigoureux. Elles n’utilisent aucun conservateur, arôme ou colorant. L’homéopathie est une médecine non chimique et non polluante, classée à juste titre comme « médecine naturelle ». Elle n’agresse ni le corps ni l’environnement.

Pour comprendre le rôle des dilutions en homéopathie :
Les granules à basses dilutions traitent les maladies aiguës, les symptômes locaux, drainent les organes intoxiqués..

Les granules à moyenne dilution traitent les déséquilibres fonctionnels. Les granules à haute dilution traitent les maladies de terrain et le mental. Les basses dilutions s’administrent de manière fréquente et répétée, les hautes dilutions en une seule dose et en prises séparées.

L’homéopathie n’est pas seulement une médecine d’action lente :
Elle peut agir aussi rapidement que la médecine classique, notamment lors de certaines affections virales : la grippe, le zona, l’herpès , calmer une névralgie, résorber un œdème , apaiser une crise de poussée dentaire chez le tout petit.

L’homéopathie a aussi ses limites et peut être complémentaire de l’allopathie. Elle est exclut dans les états infectieux graves ou les lésions qui nécessitent l’intervention de la chirurgie. Dans les pathologies soignées par traitement substitutif : diabète, insuffisance rénale, hypothyroïdie.... l’homéopathie peut être une auxiliaire intéressante.

Consulter toujours votre médecin ou votre pharmacien avant de choisir votre médicament homéopathique, lorsque les troubles sont sérieux

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité