Publicité
Publicité

Les voies aériennes supérieures

Les voies aériennes supérieures se composent des narines, des fosses nasales, de la bouche, du pharynx et du pharynx.

L’épiglotte est un petit couvercle mobile qui vient boucher la trachée au moment de la déglutition (lors du passage des aliments solides et liquides). En cas de mauvaise commande de l’épiglotte, les aliments peuvent gagner les voies aériennes et entraîner des conséquences respiratoires graves (infection, noyade des voies aériennes inférieures...).

Publicité

Les voies aériennes inférieures

Les voies aériennes inférieures se composent de la trachée, de 2 bronches souches, qui vont se ramifier en bronches et bronchioles. Les bronchioles se terminent dans les alvéoles pulmonaires. L’alvéole pulmonaire est un petit sac dans lequel l’air et le sang vont réaliser les échanges gazeux (O2 et CO2).

Appareil respiratoire
Publicité

Les bronches et bronchioles produisent en permanence une substance collante, le mucus. Il englue les éventuelles impuretés qui ont pu pénétrer avec l’air inspiré. Propulsé par des cils microscopiques repartis le long de la paroi bronchique, le mucus évacue son chargement vers les voies aériennes supérieures pour être soit craché (expectoré) soit avalé (dégluti). En cas d’irritation des voies aériennes, la toux assure un complément d’épuration.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite