Publicité
Publicité

Les "Vitalsexuels" débarquent !

Rapide survol des chiffres qui défilent à l’écran : 67 % des Européens pensent que le sexe tient une place importante dans leur vie. 46 % se disent souvent qu’ils voudraient avoir une vie sexuelle épanouie et la plupart d’entre eux avouent avoir de temps en temps une panne sexuelle. Ça, c’est pour l’introduction.

Publicité
C’est après que cela se complique. Les statistiques continuent de tomber et nous apprennent que l’un des souhaits les plus chers de l’homme de plus de quarante ans est de retrouver la vie sexuelle de sa jeunesse, de faire plaisir à sa partenaire et le tout dans la spontanéité !

Tout cela est charmant, oui mais... Justement : "Il ne peut pas. Comprenez-le, avec la vie stressante qu’il mène, les tensions au sein de son couple et les années qui s’accumulent, il n’est plus aussi performant. Mais cet homme-là est pourtant désireux de changer les choses", nous affirme-t-on. Bref, il est "vitalsexuel" car, que cela soit très clair, le "vitalsexuel" est un homme qui souhaite redynamiser sa vie amoureuse.

L’auditoire est perplexe. Mais nos hôtes ont tout prévu puisqu’ils nous diffusent, dans la foulée, une petite vidéo. Il s’agit du témoignage poignant d’un cadre de quarante-cinq ans qui nous parle de ses longues journées de travail, de ses enfants en garde partagée de son deuxième mariage. Il nous confie qu’il aime sa femme et qu’il veut la rendre heureuse mais il n’en est pas toujours capable. Aujourd’hui, il veut que les choses changent. Pas de doute, on l’a reconnu, c’est bien un "vitalsexuel".


L’inquiétude s’empare de la salle. Que faire pour ces malheureux "vitalsexuels" de plus en plus nombreux et pleins de bonne volonté ? D’autant plus que les Français sont très touchés avec près de 60 % de "vitalsexuels" parmi les plus de quarante ans (c’est sans doute une exception culturelle puisqu’ils ne sont que 35 % en Espagne et 40 % en Allemagne...).

Doivent-ils se résoudre à la fatalité ? Heureusement non, ma voisine avait raison.
Qu’on se rassure car Bayer veille. Le laboratoire pharmaceutique va d’ailleurs lancer une nouvelle campagne de publicité pour un produit qui allie efficacité et spontanéité. Bref, le rêve du "vitalsexuel". La vie est bien faite.

Nos conférenciers sont restés assez flous sur les effets et les modalités de cette molécule mise sur le marché en 2003 sous le nom de Lévitra mais passée un peu inaperçue jusque là. Apparemment très facile à vivre, elle se prend dix minutes avant les rapports et ses effets durent jusqu’à vingt-quatre heures.

C’est d’ailleurs le point sur lequel Bayer a décidé de communiquer, prônant la spontanéité si chère aux "vitalsexuels". On verra bientôt partout cette campagne de publicité qui exhibe un pouce fièrement levé vers le ciel. Tout un symbole ! On n’en saura pas plus sur la fameuse molécule. Une chose est sûre, elle va nous changer la vie : c’est le mot de la fin de la conférence.

On ne demande qu’à voir. Mais en attendant le soulèvement des "vitalsexuels", moi j’ai gagné un Kama Sûtra. Après tout, il n’y a pas d’âge pour s’instruire.

Anne Tersinet

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité