Vaccin contre la méningite : les recommandations

La méningite constitue une infection à méningocoque des plus redoutables pour la santé des enfants. C’est la raison pour laquelle l’Etat a décidé de rendre obligatoire le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe C.

Publicité
Publicité

6108670-inline-500x333.jpg

Vaccin contre la méningite : qui est concerné ?

En France, les infections à méningocoque susceptibles de causer des méningites touchent principalement les enfants en bas âge (jusqu’à 4 ans) et les jeunes adultes entre 15 et 24 ans. Ce type d’infection est généralement provoquée par une bactérie dénommée Neisseria meningitidis, qui se décline en divers sérogroupes. En France, les sérogroupes B et C sont les plus représentés. Si le vaccin contre l’infection à méningocoque C est obligatoire depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre le méningocoque B ne fait l’objet que de recommandations chez certaines populations particulières.

Publicité

Vaccin contre la méningite : quand ?

Publicité

Chez les bébés nés à partir du 1er janvier 2018, la première injection du vaccin doit être réalisée à l’âge de 5 mois, tandis que la deuxième dose sera administrée à 12 mois. Pour les enfants, adolescents et jeunes adultes (jusqu’à 24 ans) n’ayant pas fait l’objet d’une vaccination préalable, un vaccin de rattrapage, effectué en une dose unique, est vivement recommandé. Les vaccins dits tétravalents, qui immunisent contre les infections de sérogroupes A, C, Y et W (ACYW135), sont quant à eux réservés aux personnes présentant un risque accru d’infection invasive à méningocoque.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité