Rubéole : le vaccin trivalent

Aujourd’hui, le vaccin contre la rubéole est obligatoire et se retrouve dans ce qu’on appelle le vaccin ROR. Maladie infantile bénigne, elle peut cependant avoir de graves répercussions sur la santé de l'enfant si elle est contractée durant la grossesse.

Publicité
Publicité

6592793-inline-500x333.jpg© Istock

Qu’est-ce que la rubéole ?

La rubéole est une maladie virale, bénigne dans la grande majorité des cas. Les signes caractéristiques de cette affection sont une éruption cutanée avec des reliefs roses et un peu de fièvre. La rubéole fait partie des maladies infantiles, elle touche le plus souvent les enfants et les adolescents. Toutefois, contracté durant la grossesse, ce virus peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé de l’enfant.

Publicité

Rubéole et grossesse

Lorsqu’il est contracté durant les premiers mois de grossesse, le virus de la rubéole peut provoquer des morts fœtales ou des rubéoles congénitales responsables de malformations graves. Tout cela dépend du stade d’évolution du virus lorsqu’il passe la barrière placentaire. Toutefois, le vaccin ne doit en aucun cas être effectué pendant la grossesse. Toute femme désirant un enfant doit d’abord tester sa sérologie afin de prendre les précautions nécessaires.

Le vaccin trivalent : le ROR

Publicité

En France, la vaccination contre la rubéole est réalisée avec ce qu’on appelle un vaccin trivalent, le vaccin ROR qui protège également contre la rougeole et les oreillons. Depuis le 1er janvier 2018, elle est obligatoire pour tous les enfants avant 18 mois. Elle est par ailleurs exigible pour ceux qui vivent en collectivité à partir du 1er juin 2018 et pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Deux doses sont nécessaires : la première est recommandée avant 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité