Degrés de myopie : la myopie forte

La myopie forte ou myopie maligne exige une surveillance régulière et une correction puissante. La chirurgie est parfois nécessaire pour traiter les complications de la myopie forte.

Publicité
Publicité

© Istock

Myopie forte : définition et risques

Publicité

Lorsqu’une personne présente une myopie supérieure à 8 dioptries, on parle de myopie forte ou myopie maligne. Ce type de myopie a pour seul symptôme une vision floue qui entraîne d’importantes difficultés à lire mais aussi à distinguer des objets éloignés. Voir des lignes tordues est un signe qui justifie une consultation en urgence. La myopie forte perturbe donc la vision de près et la vision de loin. Elle est très handicapante au quotidien.

C’est une maladie dégénérative qui évolue au fil du temps. Elle apparaît au cours de l’enfance, se stabilise aux environs de 18 ans, puis s’aggrave à l’âge adulte si l’allongement du globe oculaire se poursuit. En effet, la myopie forte est due à un globe oculaire trop long ayant pour conséquences :- un amincissement de la rétine du fait qu’elle est distendue,- une mauvaise irrigation de la rétine,- des lésions dégénératives du fond d’œil.

La myopie forte exige une surveillance régulière car elle multiplie les risques de glaucome, de décollement de rétine, de cataracte précoce, d’altération du nerf optique.

Myopie forte : solution

Corriger la vue avec des lentilles de contact ou des lunettes équipées de verres correcteurs est indispensable. En parallèle, il est nécessaire de soigner les complications liées à la myopie forte. Le traitement – chirurgical ou par simple injection – est donc adapté au cas par cas.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité