Astigmate ou hypermétrope : la différence

Astigmate ou hypermétrope : la différence©iStock

Les troubles de la vision tels que la myopie, l'astigmatisme et l'hypermétropie sont plutôt fréquents au sein de la population française. Et pourtant, nombreuses sont les personnes à ne pas savoir les définir ou à les confondre. Quelle est la différence entre un hypermétrope et un astigmate ?

Publicité
Publicité

Qu'est-ce qu'un ou une hypermétrope ?

Le terme "hypermétrope" désigne une personne souffrant d'hypermétropie, un défaut de la vision. En France, près de 10 % de la population serait hypermétrope et posséderait donc un œil géométriquement trop court. Et dans de nombreux cas, il existerait un trouble sous-jacent : un système optique insuffisamment puissant. Les hypermétropes voient généralement bien de loin, mais leur vision de près est souvent trouble et fatigante, d'autant plus que le pouvoir d’accommodation diminue avec l'âge. Un effort d'accommodation important en cas de forte hypermétropie favoriserait par ailleurs l'apparition de maux de tête, d'où l'utilité de prendre rendez-vous avec un ophtalmologue au moindre doute.

Quid de la personne astigmate ?

Publicité

L'astigmatisme désigne lui aussi un défaut localisé au niveau du système optique. Il est lié à une courbure "sphérique", façon "ballon de rugby", de la cornée ou du cristallin et toucherait 15 % des Français. En raison de cette particularité, la vision des personnes astigmates est généralement moins contrastée et moins nette. L'astigmatisme peut là aussi s'accompagner de désagréments tels qu'une fatigue oculaire et des céphalées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité