Presbytie : un trouble de la vue fréquent à 45 ans

Publicité

La presbytie est un symptôme naturel du vieillissement de l’œil. Passé 45 ans, on commence souvent par allonger les bras pour lire les petits caractères du journal, avant de se résoudre à porter des lunettes. C’est normal, le vieillissement du cristallin entraîne une baisse de la vision. Mais qu’est-ce qui caractérise la presbytie et comment peut-on la corriger et voir mieux ?

Publicité

© FotoliaLa presbytie, un trouble de la vue lié au vieillissement Même si des signes avant-coureurs de gêne visuelle peuvent se manifester vers 40 ans, on considère généralement que la presbytie se développe aux alentours de 45 ans. À cet âge, la lecture rapprochée devient vraiment difficile, et on commence à éloigner son livre pour distinguer les lettres. C’est que le cristallin, qui agit comme un véritable objectif de l’œil, commence à se troubler. L’œil ne parvient plus à s’accommoder et la vision proche devient floue. C’est signe qu’il est temps d’adopter une bonne paire de lunettes.

Comment corriger la presbytie ?

Publicité
Malheureusement, on ne peut ni ralentir ni empêcher la presbytie. Il faut consulter un ophtalmologue pour obtenir une paire de lunettes qui compense la baisse de sa vision rapprochée. Cela permet d'éviter d’accroître le phénomène, surtout en cas d’activité visuelle importante (lecture ou travail sur écran, par exemple). Par ailleurs, comme la presbytie augmente au fur et à mesure, il convient de changer vos lunettes tous les deux ou trois ans. En général, l’accommodation du cristallin se stabilise vers 60 ans. Il n’est donc plus nécessaire à cet âge de changer de lunettes, sauf en cas d’autre pathologie visuelle.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité