Reconnaître une fracture du bassin

Les fractures du bassin sont, la plupart du temps, le résultat d'un choc violent (accident de la route, chute d'une hauteur élevée, sports extrêmes). Savoir les reconnaître est important pour éviter de lourdes séquelles urinaires ou neurologiques.

Publicité
Publicité

5854383-inline-500x333.jpg© Istock

Quels sont les types de fractures du bassin ?

Le bassin est composé des 2 os iliaques, qui se rejoignent, à l'avant, au niveau de la symphyse pubienne, et à l'arrière, par le sacrum et le coccyx. Le plus souvent, les fractures se trouvent au niveau des os iliaques. Si la fracture n'est pas déplacée, elle n'entraîne pas d'instabilité. Si elle est déplacée, elle peut entraîner une dislocation de la symphyse pubienne. Le bassin est alors instable, et les complications peuvent être importantes. On peut également observer des fractures du coccyx, par choc direct, très douloureuses mais généralement peu graves.

Publicité

Comment faire le diagnostic et traiter les fractures du bassin ?

Publicité

Face à un choc violent, il est nécessaire de pratiquer une radiographie du bassin qui permettra de faire le diagnostic de fracture, même si la douleur n'est pas violente. Le traitement de la fracture est une urgence qu'il faut traiter chirurgicalement par mise en place de vis, lorsque le bassin est instable. Les fractures non déplacées sont traitées par le repos strict au lit pendant plusieurs semaines, suivi d'une rééducation douce. La reprise de la marche sera très progressive et la surveillance des complications urinaires et/ou neurologiques doit être très rapprochée.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité