Ganglion douloureux à la gorge : est-ce que c'est grave ?

Publicité

Souvent sources d’inquiétude, les ganglions à la gorge restent néanmoins bénins dans la grande majorité des cas. Même lorsqu’ils sont douloureux ? Quand faut-il s’en inquiéter ?

Publicité

Ganglions à la gorge : qu’est-ce que c’est ?

Les ganglions sont de petites masses, généralement indurées, qui se développent en présence d’une infection virale. Ils constituent en quelque sorte le signe le plus visible de la réponse immunitaire mise en œuvre par l’organisme pour combattre une attaque extérieure. Dans le langage médical, on parle d’adénopathie pour qualifier le gonflement ponctuel des ganglions lymphatiques. Le corps humain en compte une multitude, même si la grande majorité d’entre eux constituent des chaînes situées au niveau de la gorge, des cervicales, des aisselles ou encore de l’aine.

Ganglions à la gorge : quand consulter ?

Publicité

Ce n’est pas parce que les ganglions à la gorge sont douloureux à la palpation ou la déglutition qu’ils sont forcément suspects. Certes, la présence d’une adénopathie peut être le signe clinique d’un cancer de la gorge ou de la cavité buccale, mais cela reste relativement rare. En règle générale, plus les ganglions sont douloureux et durs, moins ils sont dangereux. Il est toutefois conseillé de consulter son médecin traitant lorsque ceux-ci ne disparaissent pas spontanément en quelques jours, ou s’ils apparaissent chez une personne fragile (enfants, personnes âgées, personnes immunodéprimées…). La mise en œuvre d’un traitement adapté peut parfois s’avérer nécessaire.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité