Fibromyalgie : 3 conséquences sur le travail

Publicité

La fibromyalgie ou syndrome polyalgique idiopathique est une affection mal comprise qui se manifeste par des douleurs musculaires chroniques, des troubles du sommeil et une grande fatigue. Fibromyalgie et travail ne font pas souvent bon ménage, car les douleurs et la fatigue affectent la productivité et le bien-être du patient.

Publicité

© Fotolia

La fibromyalgie entraîne des problèmes de concentration

Les personnes atteintes de fibromyalgie éprouvent des difficultés à se concentrer sur leur lieu de travail. Ce manque de concentration résulte principalement du manque de sommeil et de l'épuisement. La pathologie peut altérer le rendement professionnel du patient, surtout s’il doit prendre des décisions importantes. Par ailleurs, la fibromyalgie « aiguise » les sens. Le patient est plus sensible à la lumière, aux bruits et aux odeurs. Cette plus grande sensibilité peut le perturber davantage.

Publicité
La fibromyalgie peut être invalidante

Les douleurs sont parfois si sévères que les patients ne peuvent plus tenir en place sur leur lieu de travail. Ceux qui travaillent debout sont contraints de s’asseoir, ceux qui passent de nombreuses heures assis face à un ordinateur ressentent le besoin de se lever pour se dégourdir les jambes et bouger leur cou devenu raide.

Fibromyalgie et dépression

A moyen ou long terme, la fibromyalgie peut conduire à une dépression. Tout comme les douleurs musculaires, la dépression peut pousser le patient à demander un arrêt de travail temporaire de plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité