Otite congestive : la définition

L’otite est une inflammation (-ite) de l’oreille. Toutefois, il existe de nombreuses formes d’otite. Ainsi, même si, en cas d’otite, les symptômes sont souvent les mêmes, il est important de savoir distinguer certaines d’entre elles, dont les otites congestives. Focus sur cette forme d’otite.

Publicité
Publicité

Otite moyenne aiguë

Typiquement, l’otite moyenne aiguë est une otite congestive. En effet, on dit d’une otite qu’elle est congestive lorsque le tympan est rouge et gonflé (congestionné) et qu’il n’y a pas d’écoulement de pus. Les otites congestives, comme la plupart des otites moyennes, ont généralement une origine virale (souvent associée à une rhinopharyngite). Toutefois, les otites congestives peuvent évoluer et se compliquer jusqu’à devenir purulentes. Mais avant même d’en arriver à ce stade, les otites sont très douloureuses, d’où la nécessité de consulter rapidement un médecin qui pourra éventuellement prescrire des anti-inflammatoires destinés à les soulager.

Diagnostic des otites congestives

Publicité

Les otites congestives sont relativement faciles à diagnostiquer pour un médecin. L’examen à l’otoscope permet en effet d’observer immédiatement la congestion du tympan avec son aspect hypervascularisé et gonflé. Le patient, lui, aura également la sensation d’avoir l’oreille bouchée. Les otites congestives étant d’origine virale, elles vont guérir spontanément en une dizaine de jours (les antibiotiques sont inefficaces contre les virus). Les otites congestives, qui représentent 80 % à 90 % des cas, sont donc à différencier des otites bactériennes qui entraînent un écoulement de pus et qui, elles, sont sensibles aux antibiotiques.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité