Mal de gorge : peut-on le soigner avec l'homéopathie ?

L’homéopathie est une médecine douce et l'on imagine parfois qu’elle n’est pas capable de soulager efficacement certaines pathologies. Pourtant, en cas de mal de gorge, l’homéopathie est très intéressante. De même, traiter une laryngite par l'homéopathie est tout à fait envisageable.

Publicité
Publicité

© Istock

Mal de gorge et homéopathie

Publicité

Les maux de gorge peuvent être traités en homéopathie à l’aide de nombreux médicaments qu’il faut savoir choisir. En effet, même si cette médecine douce peut être utilisée en automédication, il reste préférable de consulter un médecin homéopathe pour une prescription adaptée aux symptômes et aux spécificités du patient. Cela est d’autant plus vrai si les symptômes ne s’atténuent pas après quelques jours de traitement. Toutefois, en cas de maux de gorge, on privilégie généralement Belladonna en 9 CH (5 granules toutes les deux heures jusqu’à amélioration des symptômes), en particulier lorsque la gorge est rouge et très douloureuse. Si les maux de gorge s’associent à une hypersalivation et à une mauvaise haleine (halitose), on prendra de préférence Mercurius solubilis en 9 CH (même posologie).

Le traitement de la laryngite en homéopathie

Si les maux de gorge sont spécifiquement liés à une laryngite, d’autres traitements sont préconisés. En cas de toux sèche et de trachéite, on se tournera vers Bryonia ou Drosera qui luttent contre les quintes de toux nocturnes. Si la laryngite entraîne des chatouillements dans la gorge, on optera pour Rumex crispus. En revanche, si la laryngite se traduit par une sensation d’étouffement, on utilisera Bromium (voire Sambucus nigra si les symptômes sont très marqués) ou encore Kalium bichromicum si le patient éprouve le besoin d’évacuer une grande quantité de mucus.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité