La crise d'asthme aiguë

Publicité

La crise d’asthme aiguë grave (AAG) se caractérise par une difficulté importante à respirer que l’on peut facilement différencier d’une crise d’asthme classique. Elle arrive de façon brutale et se reconnaît par des signes qui n’apparaissent pas lors d’une crise d'asthme habituelle.

Publicité

© Fotolia

Comment reconnaître les signes de la crise d’asthme aiguë ?

Afin de pouvoir réagir rapidement et efficacement lorsque la crise d’asthme aiguë survient, il faut savoir en reconnaître les symptômes. En effet, sans traitement immédiat, la crise d’asthme aiguë peut avoir des complications graves. Généralement, une gêne respiratoire majeure apparaît en présence ou non d'un allergène ou d'un irritant (fumée, poils d'animaux, pollen) et ne disparaît pas lors de la prise d'un médicament bronchodilatateur (inhalation). La personne qui fait une crise d'asthme aiguë peut généralement ressentir la différence d'une crise d'asthme classique, elle ressent une difficulté autant à expirer qu'à inspirer ainsi qu'à tousser. La respiration et le pouls s'accélèrent accompagnés ou non d'une crise d'angoisse, d'agitation et de sueurs. Le diamètre des bronches se rétrécit et on entend plus le sifflement qui accompagne généralement une crise d'asthme classique.

Publicité
Les gestes essentiels

Il faut en premier lieu, évaluer la capacité respiratoire (ou débit expiratoire de pointe DEP) à l’aide d’un dispositif médical le "peak flow meter" (ou débitmètre de pointe) dont la prescription est faite par un médecin, et s’achète en pharmacie. Si le débit expiratoire est très bas, il faut prendre rapidement une inhalation d’un bronchodilatateur en utilisant une chambre d’inhalation. Il faut ensuite prendre un corticoïde en respectant les doses prescrites par le médecin et continuer d’évaluer la capacité respiratoire à intervalles réguliers afin de confirmer que le traitement fait son effet. Si la difficulté à respirer persiste de façon importante, il faut rapidement consulter un médecin afin d'éviter des complications graves.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité