Vaccin contre la méningite : peut-on le faire adulte ?

Vaccin contre la méningite : peut-on le faire adulte ?©iStock

Le vaccin contre la méningite est utilisé pour lutter préventivement contre le pneumocoque. Ce vaccin est généralement administré chez les nourrissons, en association avec d’autres vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, etc. Mais peut-on réaliser le vaccin contre la méningite quand on est adulte ? Par ailleurs, les traitements de la méningite dont on dispose sont-ils efficaces ?

Publicité
Publicité

Vaccin de la méningite chez l’adulte

Le vaccin contre le méningocoque C fait partie des vaccins recommandés chez les bébés de 1 an. Mais il l’est également chez le reste de la population jusqu’à l’âge de 24 ans. L’objectif est d’assurer la protection des enfants, adolescents et jeunes adultes qui sont les plus susceptibles de développer cette pathologie tout en assurant, indirectement, la protection de l’entourage et notamment des nourrissons qui ne sont pas encore vaccinés. Le vaccin contre le méningocoque C est efficace en une seule fois, de sorte qu’aucun rappel n’est nécessaire. Toutefois, ce vaccin ne permet pas de protéger contre toutes les formes de méningite. Bien sûr, il ne peut rien contre les méningites bactériennes (25 % des cas) qui ne sont pas virales, mais il existe également différents groupes de méningocoques et on n’utilise les vaccins contre les A, B, C, W et Y chez les adultes que dans des cas particuliers (fragilité immunitaire, voyage dans un pays à risque, etc.).

Publicité

Traitement de la méningite

En cas de méningite, une hospitalisation en urgence est indispensable, a fortiori si la méningite s’accompagne de symptômes tels qu’une fièvre et des taches rouges (purpura fulminans). Elle permet d’une part de confirmer le diagnostic, d’autre part de mettre en place le plus rapidement possible le traitement, notamment celui à base d’antibiotiques en cas de méningite bactérienne. La plupart des méningites virales, elles, guérissent spontanément en une semaine et ne nécessitent pas de traitement particulier. Les patients immunodéprimés pourront toutefois se voir administrer un traitement antiviral.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité