Sclérose en plaques : quelles causes possibles ?

Publicité

La sclérose en plaques est une maladie neurologique inflammatoire relativement fréquente. Elle est due à la disparition de la myéline au niveau des nerfs de sorte que ces derniers ne parviennent plus à faire circuler correctement les influx nerveux allant du système nerveux central vers les membres. Mais en cas de sclérose en plaques, quelles causes possibles peuvent l’expliquer ? Par ailleurs, quels sont les symptômes de la sclérose en plaques ?

Publicité

© Fotolia

Sclérose en plaques causes

On ne connaît pas la cause exacte de la sclérose en plaques (SEP). Si on sait qu’elle est due à une démyélinisation des nerfs, on ne connaît pas avec certitude l’origine de cette disparition de la myéline. Néanmoins, tout porte à croire que la sclérose en plaques a une origine auto-immune, c'est-à-dire que le système immunitaire s’attaque lui-même à l’organisme, en l’occurrence à la myéline. Quant à savoir ce qui provoque cette réaction auto-immune, on suspecte un virus, sans savoir lequel et peut-être seulement s’il intervient dans un organisme prédisposé.

Publicité
Symptômes de la sclérose en plaques

Les symptômes de la SEP sont très variables en fonction des zones du système nerveux central qui ont été démyélinisées. Néanmoins, statistiquement, on sait que les systèmes les plus souvent touchés sont la vue, l’équilibre, la coordination des gestes, la sensibilité (avec des sensations d’engourdissement notamment). On observe également très fréquemment une importante fatigue, une faiblesse physique et des troubles de la sexualité (impuissance, perte des sensations) et des fonctions cognitives (troubles de la mémoire à court terme, de la concentration ou du raisonnement).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité