Sclérose en plaques : les traitements sont-ils remboursés ?

Publicité

En tant que maladie dégénérative, la sclérose en plaques nécessite une prise en charge médicale à long terme. Les personnes atteintes de sclérose en plaques sont suivies dans un service de neurologie qui tente de ralentir la progression de la maladie et le handicap qui en résulte. Mais la sclérose en plaques est-elle remboursée ?

Publicité

© getty

Quelle prise en charge pour une sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques nécessite l'intervention de nombreux professionnels de santé. Le neurologue établit le diagnostic et assure le suivi et la coordination médicale. Des séances de kinésithérapie et d'ergothérapie sont souvent prescrites après une crise, afin que le patient puisse retrouver de la mobilité et tente de récupérer ses fonctions motrices. Des orthophonistes peuvent aussi intervenir. La prise en charge de la sclérose en plaques par la Sécurité sociale La sclérose en plaques fait partie des affections longue durée. Dès le diagnostic posé, le médecin traitant doit faire une demande auprès de la Sécurité sociale pour obtenir une prise en charge à 100 % des traitements et soins liés à la pathologie. Cette prise en charge peut être parfois longue à obtenir. Une mutuelle peut aider à faire face aux différents frais occasionnés.

Publicité
La prise en charge de la sclérose en plaques par une mutuelle

La mutuelle n'est pas indispensable en cas de sclérose en plaques, mais vivement conseillée. Les traitements médicamenteux sont généralement remboursés à 100 %, mais les professionnels de santé pratiquent parfois des dépassements d'honoraires que la mutuelle va combler. La sclérose en plaques peut aussi entraîner des handicaps qui empêchent certains actes du quotidien ou le travail. Une mutuelle peut verser une somme pour employer une aide à domicile ou combler la perte de revenus.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité