Sclérose en plaques : les symptômes les plus fréquents

Publicité

Maladie chronique dégénérative, la sclérose en plaques affecte le système nerveux central, entraînant des lésions neurologiques irréversibles. Le diagnostic précoce de la maladie reste aujourd'hui la meilleure chance de pouvoir ralentir l'évolution de la maladie. Comment reconnaître les premiers symptômes de la sclérose en plaques ? Le point dans cet article.

Publicité

© Fotolia

Sclérose en plaques : les premiers symptômes

De nombreux patients atteints de sclérose en plaques expliquent avoir ressenti, avant d'être diagnostiqués, d'étranges fourmillements et engourdissements dans les membres. Mais généralement, la maladie ne se déclare que plus tardivement lorsque les premiers troubles de la marche surviennent. Ces déficiences physiques se traduisent souvent par une légère perte d'équilibre ou encore une baisse de tonus. A ce stade précoce, les troubles cognitifs associés restent discrets et s'apparentent souvent à de petits trous de mémoire, des difficultés de concentration ou d'élocution.

Publicité
Sclérose en plaques : des symptômes diver

s Les manifestations neurologiques de la sclérose en plaques peuvent différer d'un malade à un autre en fonction de la région cérébrale ou spinale atteinte. En effet, certains patients ne présentent aucun signe de la maladie pendant plusieurs années car leur cerveau parvient à compenser les lésions des voies nerveuses impactées par la maladie. D'autres, au contraire, présentent de très nombreux symptômes caractéristiques de la SEP : asthénie, trouble visuel, baisse du tonus musculaire, perte de sensibilité, trouble de la coordination, douleurs, dépression, trouble génito-sphinctériens…

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité