Méningite foudroyante : existe-t-il un vaccin ?

Méningite foudroyante : existe-t-il un vaccin ?©iStock

Les méningites constituent une terminologie médicale au sein de laquelle sont regroupées les différentes infections des méninges. Si les méningites d'origine virale sont généralement bénignes, les méningites bactériennes sont, elles, beaucoup plus redoutables et constituent une véritable urgence vitale.

Publicité
Publicité

Méningite foudroyante : comment la reconnaître ?

La méningite à méningocoque C est l'une des infections bactériennes des méninges les plus graves. Elle se caractérise, dans la plupart des cas, par des symptômes relativement caractéristiques : une raideur de la nuque, une hypersensibilité à la lumière (photophobie), une fièvre élevée, des maux de tête, une confusion mentale et des troubles gastro-intestinaux. Il faut savoir que cette pathologie engage fortement le pronostic vital du patient puisque, même si elle est prise en charge précocement, 5 à 10 % des patients meurent dans les 48 heures après l'apparition des premiers signes cliniques.

Publicité

Méningite foudroyante : quels traitements ?

Dans un premier temps, le patient doit faire l'objet d'une prise en charge spécialisée au sein d'un centre hospitalier. Le diagnostic de la méningite bactérienne est généralement confirmé par une ponction lombaire. En attendant les résultats, un traitement antibiotique est d'ores et déjà mis en œuvre pour enrayer la prolifération bactérienne. En France, le vaccin contre le méningocoque C est recommandé pour les nourrissons, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes non encore vaccinés jusqu'à 24 ans. Le vaccin contre le méningocoque B n'est indiqué, lui, que pour les personnes à risque élevé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité