Hydrocéphalie externe : les traitements

Publicité

Les hydrocéphalies externes représentent entre 2 et 5 % des grosses têtes qu’on est susceptible d’observer chez les enfants. Mais comment repère-t-on un bébé hydrocéphale ? Quels sont, en cas d’hydrocéphalie, les causes et les symptômes ? Et quels sont, en cas d’hydrocéphalie externe, les traitements proposés ?

Publicité

© Istock

Bébé hydrocéphale

Les enfants souffrant d’une hydrocéphalie externe sont le plus souvent des garçons âgés de 2 ou 3 mois. L’hydrocéphalie externe est due à un excès de liquide céphalo-rachidien (LCR) entre le crâne et le cerveau. Le diagnostic est posé à l’aide d’un scanner cérébral qui permet d’observer un élargissement excessif des espaces péricérébraux (sillons hémisphériques, scissure interhémisphérique, etc.).

Publicité
Hydrocéphalie : causes et symptômes

La cause de l’hydrocéphalie externe est inconnue. On suspecte toutefois un retard de maturation des sites chargés de résorber le LCR. Quoi qu’il en soit, cette pathologie est bénigne, contrairement aux autres types d’hydrocéphalies qui, elles, sont généralement dues à un obstacle sur le circuit du LCR (parfois une tumeur), à une infection ou à une anomalie congénitale. Dans tous les cas, l’hydrocéphalie se traduit par une augmentation anormalement rapide du périmètre crânien.

Traitement de l’hydrocéphalie

L’évolution de l’hydrocéphalie externe étant spontanément favorable, il est rare qu’un traitement soit mis en place. En effet, contrairement à une hydrocéphalie plus classique (dans laquelle on procède à une intervention chirurgicale destinée à évacuer le LCR), l’hydrocéphalie externe ne menace pas le développement psychomoteur de l’enfant.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité