Publicité
Publicité

Les barotraumatismes des sinus

Ils affectent les sinus frontaux et maxillaires et surviennent le plus souvent dans un contexte d’inflammation ORL (rhinite, sinusite ... ) qui altère ou empêche la réalisation de l’équipression entre le (ou les) sinus et les fosses nasales. Les barotraumatismes des sinus se produisent le plus souvent lors de la descente. Cette dépression est responsable d’une douleur de l’orbite (sinus frontal) ou de la joue (sinus maxillaire).

La prévention des barotraumatismes des sinus repose sur les principes suivants :
Toute infection de la sphère ORL contre-indique temporairement la plongée. Toute douleur survenant lors d’une immersion et persistant malgré les manœuvres entreprises doit imposer le retour vers la surface dans les règles de sécurité habituelles (après en avoir informé le moniteur à l’aide des signes conventionnels).

Les barotraumatismes de l’oreille moyenne

Ils ont pour origine toutes les causes d’obstruction de la trompe d’Eustache, qui rendent impossible l’équipression entre la cavité tympanique et le milieu extérieur : mouchage insuffisant, inflammations des voies aériennes supérieures (rhinite, rhinopharyngite ... ), mauvaises manœuvres d’équilibration d’un plongeur néophyte, etc. Le barotraumatisme de l’oreille moyenne se manifeste par une douleur de l’oreille qui peut être accompagnée d’une discrète surdité, de bourdonnements ou de vertiges. Il ne faut jamais mettre de gouttes dans l’oreille tant que le tympan n’a pas été examiné. Un petit morceau de coton sec (stérile si possible) est plus utile et moins dangereux.

La prévention repose sur les principes suivants :
Toute infection des voies aériennes supérieures contre-indiquent la plongée. L’équilibration (manœuvre de Vasalva, déglutition) doit être un geste instinctif réalisé avant qu’une douleur ne survienne. La persistance d’une douleur malgré des tentatives d’équilibration répétées doit imposer la remontée à une profondeur supportable, voire un retour en surface.

Les barotraumatismes dentaires

Il s’agit de violentes douleurs dentaires qui sont déclenchées par les variations de pression. Elles sont dues à la présence de micro-bulles à l’intérieur de dents cariées ou mal obturées. Lors de la descente, la dépression relative est responsable de la douleur. Mais lors de la remontée, si le débit d’air est insuffisant, la dilatation de la bulle peut être responsable d’une fissuration, voire d’un éclatement de la dent.

Le traitement se confond avec la prévention ; il consiste à traiter les dents malades, à remplacer les pansements ou les amalgames défectueux.

Le placage de masque

C’est un incident bénin. Il est secondaire à la dépression relative qui se crée dans l’espace du masque lors de la descente et qui le transforme en ventouse.

La prévention de cet accident repose sur l’admission d’air dans le masque lors de la descente, en soufflant par le nez.

La surpression pulmonaire

C’est un accident gravissime, mais heureusement rare. Il touche le plus souvent le néophyte plongeant à de faibles profondeurs ou lors d’exercice de remontée sans embout. Il se produit lorsqu’il existe un blocage de l’expiration qui empêche l’air de s’échapper normalement. L’expansion gazeuse entraîne alors une dilatation, voire une rupture des alvéoles pulmonaires. Le traitement est urgent. Après les manœuvres de premier secours, le malade doit être conduit vers un centre de traitement hyperbare, si possible en transport médicalisé type SMUR.

La prévention repose sur les principes suivants : L’entraînement reste le meilleur moyen de prévention d’une pathologie souvent liée à l’inexpérience du plongeur, vider le masque, une fois, arrivée au fond constitue un des premiers exercices de maîtrise enseigné aux débutants. La vitesse de remontée doit toujours être contrôlée. La manœuvre de Vasalva ne doit jamais être pratiquée durant une remontée. Lors d’une remontée rapide à l’aide du gilet de sauvetage, le plongeur doit toujours veiller au libre jeu de son expiration (en particulier entre 0 et 10 mètres) et avoir le doigt sur sa purge rapide.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité