Le tétanos

Le tétanos
Publicité
Publicité

Pourquoi se faire vacciner ?

Le tétanos est une maladie souvent mortelle présente partout dans le monde. Même dans notre pays, le tétanos est à l’origine chaque année de plus d’une dizaine de décès pour une cinquantaine de cas déclarés. Les personnes âgées, mal immunisées, sont les plus touchées (1).

Clostridium tetani, le germe responsable de la maladie, pénètre dans l’organisme à la faveur d’une brèche cutanée. Toute plaie, même minime, peut être la porte d’entrée d’un tétanos chez une personne non vaccinée.
Les portes d’entrée sont multiples, par exemple :

Publicité

Les plaies récentes : il faut particulièrement se méfier des petites plaies qui sont souvent négligées ou passent inaperçues car toute plaie est une porte d’entrée potentielle du germe : échardes, épines de fleurs, clous, morsures ou griffures d’animaux, brûlures, etc...

- Les plaies chroniques : notamment les ulcères de jambes

- Les injections intramusculaires : lors du mauvais respect des règles d’asepsie ou de stérilisation. C’est une porte d’entrée fréquente chez les toxicomanes.

La bactérie se multiplie dans la plaie et produit un poison neurotrope (neurotoxine) qui diffuse dans l’organisme tout entier en remontant le long des nerfs et se fixe dans les centres moteurs de la moelle épinière et du tronc cérébral. Cette puissante neurotoxine bloque les messages chimiques entre les neurones avec pour conséquence une rigidité et une contracture des muscles.

Le premier symptôme et le plus caractéristique de la maladie est une contracture des muscles de la machoîre appelée aussi trismus. La contracture s’étend ensuite progressivement aux muscles du pharynx (difficultés pour avaler), à la face, puis se généralise à tous les muscles du corps. Les contractures sont intenses, permanentes avec des renforcements paroxystiques (convulsions).

La mort peut survenir à tout instant par asphyxie consécutive à un blocage des muscles respiratoires.

La vaccination représente la seule prévention possible à condition que les personnes soient correctement vaccinées. Les individus les moins bien protégés en France sont les personnes âgées, et celles qui n’ont pas effectué leur service militaire. Dix millions d’adultes n’auraient jamais été vaccinés contre la maladie, en particulier les agriculteurs, ouvriers, commerçants et artisans retraités (2).

Qui doit se faire vacciner ?

- Chez les adultes :

tous les sujets âgés de plus de 18 ans dont la dernière dose de vaccin contre le tétanos a été administrée il y a plus de dix ans,

tous ceux qui n’ont jamais été vaccinés ou qui n’ont jamais reçu de vaccination complète.

- Les enfants :

afin de respecter toutes les vaccinations prévues dans le calendrier vaccinal français.

Qui ne doit pas se faire vacciner ?

Il n’existe aucune contre-indication médicale spécifique à la vaccination tétanique mis à par les contre-indications habituelles de toute vaccination :

- Hypersensibilité à l’un des composants du vaccin.
- Il ne faut pas continuer la vaccination si une réaction d’hypersensibilité ou des troubles neurologiques sont survenus lors d’une injection précédente du vaccin.

- En cas de fièvre, maladie aiguë, maladie chronique évolutive, il est préférable de différer la vaccination sauf indication absolue telle que le risque létal associé au tétanos en cas de plaie tétanigène.
En revanche, une infection mineure sans fièvre ni signes généraux ne doit pas entraîner de retard à la vaccination .

La vaccination antitétanique n’est pas contre-indiquée pendant la grossesse

Comment se faire vacciner ?(pour les adultes)

Vous avez déja bénéficié d’une primovaccination complète et certaine contre tétanos dont la dernière injection de rappel

date moins de 10 ans : super !, vous êtes à jour.

date de plus de 10 ans mais moins de 20 ans : votre médecin vous conseillera de faire une injection de rappel avec le vaccin tétanos (seul ou associé au vaccin polio ou diphtérie).

date de plus de 20 ans : votre médecin vous conseillera de faire 2 injections à au moins 1 mois d’intervalle.

Il faudra ensuite penser à faire un rappel tous les 10 ans pour rester protégé.

Vous n’avez jamais été vacciné complètement contre le tétanos :

Votre médecin vous recommandera 2 ou 3 injections avec le vaccin tétanos (selon qu’il est seul ou associé au vaccin polio ou diphtérie) à un mois d’intervalle suivies d’un rappel 12 mois plus tard. Il faudra ensuite penser à faire un rappel tous les 10 ans pour rester protégé.

A partir de quand suis-je protégé ?(pour les adultes)

Publicité

Après la dernière dose si deux injections ou plus sont nécessaires,
immédiatement en cas de rappel.
Les rappels sont indispensables pour entretenir l’immunité.

- 1. Réseau National de Santé Publique. Le tétanos en France en 1995 dans : Epidémiologie des maladies à déclaration obligatoire. Situation en 1995 et tendances récentes.
- 2. D.G.S. Comité technique des vaccinations. 12.Tétanos. dans : Guide des vaccinations. ed 1995 : 48-54.

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité