Rhume des foins : les remèdes

Le rhume des foins se déclenche généralement entre avril et juillet, pour le plus grand malheur des allergiques. Il résulte d’une allergie, non pas aux foins, mais aux pollens dispersés lors des récoltes. Découvrez trois remèdes au rhume des foins, pour un printemps en toute tranquillité.

Publicité
Publicité

rhume des foins© Fotolia

Contre le rhume des foins : les huiles essentielles

Souvent décriées par leur prétendue toxicité, les huiles essentielles n’en restent pas moins efficaces dans la lutte contre la rhinite allergique due au rhume des foins. Pour apaiser les démangeaisons cutanées liées à la rhinite, pensez aux huiles essentielles de lavande, de camomille et de menthe, mêlées à une base neutre de massage, au calendula par exemple. Pour une action décongestionnante, optez pour les huiles essentielles de menthe poivrée et d’eucalyptus, dont vous aurez versé deux gouttes sur un mouchoir en papier.

Publicité
Contre le rhume des foins : les antihistaminiques

Les réactions allergiques de notre corps sont dues en grande partie à une molécule naturellement produite par l’organisme : l’histamine. C’est pourquoi il existe des médicaments anti-allergies, appelés antihistaminiques, à prendre pendant la crise pour bloquer la production d’histamine et mettre fin à la réaction allergique. Attention, tous ces médicaments ne sont pas disponibles en pharmacie : pensez à consulter votre médecin.

Contre le rhume des foins : la désensibilisation

Si vous êtes sujet à une allergie en particulier, il est peut-être bon de vous faire désensibiliser. Puisque l’allergie est due à un rejet d’une molécule étrangère par le corps, la désensibilisation consiste à habituer progressivement le corps à la molécule, de manière à diminuer les réactions de rejet. Pour ce faire, consultez votre médecin généraliste, qui vous redirigera vers un allergologue compétent.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité