Publicité
Publicité

Le principe de la résilience

Boris Cyrulnik a six ans lorsque ses parents sont arrêtés à Bordeaux en 1942 et déportés. Orphelin, il est recueilli par Marguerite, une institutrice qui recevra la Médaille des Justes en 1997. Échappant lui-même de peu en 1944 à un sort tragique, il interroge la nature et la nature de l’homme. À quatorze ans, il découvre l’éthologie en lisant Henri Fabre et poursuit ensuite des études de médecine. Curieux de tout, il refuse toute spécialisation et s’intéresse autant au comportement animal qu’à la neurologie et la psychologie.

Publicité
Le constat de Boris Cyrulnik est simple. La technologie et l’hyperspécialisation entraînent une logique de pensée parcellaire au pouvoir totalitaire. L’avantage ? L’impression de maîtriser le monde. L’inconvénient est de taille : personne n’en connaît les conséquences. Dès lors, Boris Cyrulnik s’attache à réunifier la représentation de l’homme habituellement coupée en deux parties : le corps (biologie), la parole (culture). "La première fois que j’ai exposé ce raisonnement à mes amis, il y a eu des pleurs et des crises de nerfs ! Tu mélanges les genres épistémologiques", lui a-t-on dit.

Il développe alors le concept de la résilience. Issue de la métallurgie, elle désigne la qualité matériaux à reprendre leur forme initiale après différents chocs et pressions. Désormais appliquées aux sciences psychologiques, elle est cette aptitude des individus à vaincre leurs traumatismes. Un merveilleux malheur (1999), Les Vilains Petits Canards (2001), Le Murmure des fantômes (2003) forment parmi ses nombreux ouvrages, trois volets de son enquête.
"On s’est toujours émerveillé devant ces enfants qui ont su triompher d’épreuves immenses et se faire une vie d’homme, malgré tout. (...) Un mot permet d’organiser notre manière de comprendre le mystère de ceux qui s’en sont sortis. C’est celui de résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit de l’adversité. En comprenant cela, nous changeons notre regard sur le malheur, et malgré la souffrance, nous chercherons la merveille." (Les Vilains Petits Canards)

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité