Le médicament générique

Publicité
Publicité

Comme tous les produits et biens industriels, les médicaments sont protégés pendant une durée limitée par un brevet. Lorsque cette protection se termine, la molécule, qui a fait l’objet du brevet, tombe dans le domaine public, si bien qu’elle peut être fabriquée et commercialisée par tout industriel du médicament. Le médicament issu d’un brevet tombé dans le domaine public est appelé un générique.

La durée d’un brevet est de 20 ans à partir du moment où il est enregistré, ce qui est souvent bien antérieur à la date de commercialisation du médicament. Ce dépôt intervient en effet dès le début des phases de développement d’une molécule (voir : comment naît un médicament), soit bien avant sa commercialisation effective. Un médicament, une fois qu’il est disponible dans les pharmacies, n’est en réalité couvert par un brevet que pendant 8 à 12 ans.

Publicité

La perte de la protection assurée par le brevet ne correspond en aucun cas à une perte de qualité ou d’efficacité. Le générique, fabriqué à partir du brevet devenu public, est en effet rigoureusement identique au médicament d’origine. Le brevet n’est qu’une protection juridique. Mais si le médicament est identique, en revanche la procédure d’enregistrement auprès des autorités de santé (voir : la première vie du médicament) est allégée. Les experts officiels considèrent en effet que la molécule a déjà fait ses preuves. Le médicament générique bénéficie aujourd’hui d’un statut juridique clairement définit puisqu’il est inscrit dans le Code de la Santé Publique (Article L.601.6).

Le principal intérêt du médicament générique est son prix d’accès qui est inférieur au produit d’origine puisque l’industriel qui le fabrique n’a pas besoin d’amortir les dépenses engagées lors du développement. Ainsi, le prix du générique doit être au moins 30% moins cher que le prix du produit d’origine alors que son taux de remboursement est identique à celui de la spécialité princeps.

Les médicaments de ce type sont facilement identifiables. Leur nom commercial reprend celui de la molécule (aspirine, paracétamol, pénicilline, amoxicilline, etc.) accompagné du nom du laboratoire qui la commercialise ou d’une marque suivie du suffixe GE.

Le médicament générique représente aujourd’hui un enjeu important car il constitue pour les autorités, depuis les Ordonnances Juppé de 1996, un des outils de régulation des dépenses de santé. Cet aspect est développé dans le chapitre consacré aux futurs enjeux du médicament.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité