Publicité
Publicité

Ces médicaments sont destinés à traiter des pathologies qui sont généralement prises en charge à l’hôpital (ou en clinique). C’est pourquoi ils ne peuvent être prescrits, délivrés et administrés dans un établissement de soins que par des personnels soignants hospitaliers (médecins, pharmaciens, infirmiers).

Ils ont la même réglementation et suivent le même parcours administratif que les spécialités pharmaceutiques dites de ville. Mais leur prix sont libres et font l’objet d’une négociation et ponctuelle avec le pharmacien hospitalier dans le cadre d’une procédure d’achat selon le code des marchés publics, s’il s’agit d’établissements publics.

Publicité
Le maintien à domicile ou les prises en charge ambulatoires sont de plus en plus demandées. La réorganisation actuelle du système de soins tend ainsi à déplacer la prise en charge de certaines pathologies (cancers, hépatites, Sida, maladies chroniques) de l’hôpital vers la ville. Un mouvement qui s’accompagne d’une dispensation en ville de spécialités pharmaceutiques jusqu’alors hospitalières. On dit qu’elles sortent de la réserve hospitalière, puisqu’elles peuvent être achetées sur prescription par le patient soit dans une pharmacie de ville soit dans une pharmacie d’hôpital.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité