Publicité
Publicité

[8 décembre 2006 - 14:09]

Les prisonniers sont privés de leur droit d’aller et venir. Ce qui paraît normal. Ils devraient en revanche bénéficier de tous leurs droits fondamentaux. Notamment en matière de protection de la santé. En théorie. Car en pratique, on est loin du compte !

Publicité
C’est le constat du Comité Consultatif National d’Ethique pour les Sciences de la Vie et la Santé (CCNE), qui vient de publier son Avis N°94. Exemple avec les 5 000 personnes atteintes d’un handicap, et incarcérées au cours de l’année 2003. Incarcérées vraiment dans le droit commun, au pire sens du terme. Car « le plus souvent, il n’existe pas (...) de cellule aménagée pour recevoir les personnes handicapées ».

Autre illustration, les difficultés d’accès aux soins. « Le recours à des soins d’urgence (...) est parfois rendu inaccessible (...) la nuit par l’insuffisance de ‘rondes de nuit’, le jour en raison du manque d’attention portée aux appels des détenus par les surveillants trop habitués à leurs cris et souvent peu formés à distinguer les plaintes nécessitant une réponse immédiate ».

D’ailleurs, le Conseil national du SIDA dénonce le fait que « chaque année, environ 120 personnes meurent de maladie ou de vieillesse en prison » Depuis la mise en application de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et jusqu’au 31 décembre 2004, seules 165 personnes ont pu être libérées pour raison de santé. Pendant cette même période, 320 détenus n’ont pas bénéficié de ces dispositions et sont décédés en prison.

Le CCNE dénonce enfin le recours au menottage pendant les consultations médicales et l’hospitalisation. Un procédé « qui n’a cessé de s’intensifier pour des raisons de sécurité et par peur de l’évasion. » Or pour l’année 2005, on comptabilise 4 évasions pour 55 000 prisonniers ! « Ces pratiques constituent incontestablement une humiliation et un traitement inhumain et dégradant (qui) peuvent porter atteinte à la qualité de l’examen médical et des soins ». Pour davantage de précisions, Destination Santé vous propose de prendre connaissance de cet avis, en le téléchargeant au format Pdf.

Source : CCNE, Avis N°94 - La Santé et la médecine en prison

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité