Publicité
Publicité

L’aménagement

Installez votre pharmacie dans un endroit sec et frais, éloigné des produits alimentaires (la salle de bain et la cuisine ne sont pas les meilleures pièces de la maison), dans une armoire d’accès facile mais hors de portée des enfants. Elle sera au mieux toujours fermée à clef.

Publicité
Il est dangereux de ranger ensemble médicaments pour adultes et médicaments pour enfants.

Ne placez jamais un médicament dans une boîte qui n’est pas celle d’origine.

N’utilisez jamais un produit pharmaceutique dont l’aspect, la couleur, ou la consistance a changé.

Contrôlez régulièrement les dates limites d’utilisation des médicaments et rapportez au pharmacien les médicaments inutilisés ou périmés.

L’inventaire régulier de l’armoire à pharmacie est indispensable. N’oubliez pas de nettoyer votre armoire à pharmacie à cette occasion !

La composition de base :

Les instruments :



- ciseaux à bouts ronds
- pinces à épiler pour retirer les échardes
- thermomètre électronique (éviter les thermomètres au mercure)
- désinfecter ces instruments avec de l’alcool dénaturé avant et après chaque utilisation

Le traitement des petites plaies



- Gants de protection (contre les maladies transmissibles par le sang)
- Antiseptique local qui sera utilisé après avoir lavé la plaie au savon de marseille (Eau oxygénée, Hexomedine®, Bétadine®)
- Pansements adhésifs hypoallergiques prédécoupés de tailles différentes
- Compresses stériles en emballage individuel. Eviter le coton dont les fibres peuvent rester dans la plaie.
- Stéristrip®
- Bandes diverses extensibles velpeau
- Rouleau de sparadrap hypoallergique
- Flacon d’alcool dénaturé à 70° pour désinfecter les instruments

Conseils
Toute plaie est une porte ouverte à la pénétration de microbes dans l’organisme.
Echarde, morsure, eraflure, coupure, la plaie doit toujours être nettoyée à l’eau et au savon de marseille. Au terme de ce lavage, vérifier qu’il ne reste pas un corps étranger (echarde, terre, sable) enchassée dans la peau. Si c’est le cas consulter votre médecin.
Appliquer ensuiste une solution antiseptique (il en existe qui ne pique pas !)
Protégez la plaie par un pansement adhésif qui absorbe les sérosités de la plaie et conserve la plaie dans une ambiance humide qui favorise la cicatrisation.
Pour les plaies plus importantes utilisez compresse stérile et sparadrap pour réaliser le pansement.
Surveillez la plaie. La survenue d’une fièvre, d’un gonflement important, la persistance d’une douleur, sont des motifs à consulter votre médecin.

Le traitement des petites brûlures



- Tulle gras
- Pommade apaisante pour les brûlures superficielles
- Vérifier les dates de péremption
- Une fois ouvert le tube ne se conserva pas longtemps (demander conseil à votre pharmacien)

Conseils
Toute brûlure importante est une urgence et nécessite un avis médical. Dès la formation d’une cloque, la brûlure expose à la pénétration de microbes dans l’organisme.
Des mesures simples peuvent être entreprises immédiatement : refroidir la brûlure 15 minutes sous l’eau du robinet. N’utilisez pas de glaçons. Si la peau est simplement rouge, appliquez une crème appaisante et cicatrisante (demandez conseil à votre pharmacien). Si la peau présente des cloques percées, appliquer du tulle gras sur la totalité de la surface brûlée. Consultez ensuite votre médecin.

Les soins quotidiens



- Unidoses de sérum physiologique pour le nez ou les yeux (toujours utiliser une dose neuve pour les soins occulaires)
- Mouchoirs en papier
- Boules Quies®
- Protections périodiques

Les traitements quotidiens



Ne les laissez pas trainer, ne sortez que ce qui est nécessaire pour la journée.
Ne jetez pas les emballages et les notices. Notez précisément sur chaque boite les doses prescrites ainsi que la date limite d’utilisation.
Les médicaments dont l’emballage présente un cadre rouge ou vert ne doivent être utilisés que sous contrôle médical régulier.
Poursuivez toujours votre traitement antibiotique jusqu’au terme prescrit.

Les traitements occasionnels



L’automédication est dangereuse !
Il est toujours tentant de réutiliser des antibiotiques prescrits lors d’un précédent traitement. Vous risquez de graves complications ou intoxication !
N’hésitez pas à demander l’avis d’un médecin ou le conseil d’un pharmacien.

Votre médecin et votre pharmacien sont toujours prêts à vous donner des conseils qui vous permettront de personnaliser votre pharmacie en fonction de la composition de votre famille et de vos risques.

Exemple de composition :

Médicaments contre la douleur et la fièvre :
Veillez à avoir le dosage adapté à chaque membre de la famille (nourrisson, enfant, adulte).

Médicaments contre l’acidité gastrique, les douleurs d’estomac et les douleurs abdominales.

Médicaments contre les rhumes, maux de gorge et affection grippale.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité