Toux sèche après une grippe : attention aux complications

Une toux sèche qui persiste après la grippe ne doit pas être négligée. Une toux chronique peut entraîner des complications.

Publicité
Publicité

6694045-inline-500x333.jpg© Istock

Toux sèche : gare à l’automédication !

Une toux non productive, c’est-à-dire sans expectorations ou sécrétions, et qui se montre plus ou moins irritante est une toux sèche. Elle est susceptible de se prolonger après la grippe. Elle est le signe d’une inflammation qui siège au niveau des poumons. En présence d’une toux sèche, il est vivement recommandé de consulter son médecin plutôt que d’opter pour l’automédication. Si les sirops antitussifs sont en vente libre, ils n’en sont pas moins dangereux lorsqu’ils sont mal utilisés ou s’ils sont pris parallèlement à un traitement. Il existe en effet des risques d’interaction avec d’autres médicaments.

Publicité

Toux chronique : que cache-t-elle ?

Publicité

La toux est le symptôme de nombreuses maladies. Lorsqu’elle est installée depuis plusieurs semaines, on parle de chronicité. Elle peut irriter la gorge, s’accompagner de difficultés respiratoires, devenir extrêmement violente et entraîner d’autres problèmes, comme une incontinence par exemple. La toux chronique fait suite à une toux sèche et peut s’accompagner de crachats sanguinolents. Sa cause doit être recherchée afin qu’un traitement efficace puisse être prescrit. C’est la seule solution pour limiter les risques d’affecter les tissus pulmonaires comme dans le cas de la bronchopneumopathie, une maladie respiratoire sérieuse qui n’est autre que la complication d’une bronchite non soignée.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité