Grippe chez l'adulte : quels sont les risques ?

Publicité

Fièvre, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires… La grippe est une maladie virale assez fréquente à l’approche de l’hiver. Si elle n’est pas bien traitée, elle peut entraîner des complications, en particulier chez les enfants et les personnes âgées. Cependant, la grippe comporte aussi des risques pour les autres adultes. La vaccination antigrippale est la meilleure façon de prévenir la maladie.

Publicité

© Fotolia

La pneumopathie, une des principales complications de la grippe chez l’adulte

Chez l’enfant, les otites sont les pathologies liées à la grippe les plus fréquentes. Chez l’adulte, c’est l’appareil respiratoire qui est le plus exposé. Certaines personnes mal traitées peuvent souffrir d’une pneumopathie, par exemple une bronchite aiguë. L’atteinte des poumons peut être provoquée uniquement par le virus (grippe virale et primitive). Dans certains cas, le virus crée des lésions pulmonaires, ouvrant la porte à une bactérie qui vient infecter le poumon (pneumopathie bactérienne secondaire).

Publicité
Populations à risque et prévention de la grippe chez l’adulte

Le risque de contamination est plus important chez les enfants, les personnes de plus de 65 ans et celles qui ont une maladie chronique comme le diabète ou une insuffisance cardiaque. En France, les épidémies apparaissent en hiver. La prévention repose sur la vaccination. Elle débute à partir d’octobre. Le vaccin antigrippal est pris en charge à 100% pour les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les personnes atteintes d'une affection chronique, les personnes au contact de nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque et les personnes obèses. Le vaccin n’est pas 100% efficace mais il réduit considérablement les risques.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité