Grippe aviaire : les épidémies en France

Sous la terminologie "grippe aviaire" sont regroupées l'ensemble des souches du virus "influenzae" qui affectent les oiseaux. En France, cette forme particulière de la grippe a fait son apparition en 2004.

Publicité
Publicité

5185361-inline-500x333.jpg© Istock

La grippe aviaire en France

C'est en 2004, à l'occasion d'une grande épidémie qui a frappé durement les volailles des régions asiatiques, que le grand public a découvert la grippe aviaire. Directement incriminée, la souche virale H5N1 s'est ainsi révélée être transmissible à l'homme et a même entraîné quelques centaines de décès. En France, il faut attendre 2006 pour que le gouvernement confirme la présence d'un cas de contamination d'un canard dans le département de l'Ain. Dès lors, des mesures drastiques de protection ont été mises en œuvre pour éviter la propagation du virus. Mais une dizaine d'années plus tard, force est de constater que le virus de la grippe aviaire n'a pas été complètement éradiqué puisque de nouvelles infections surviennent régulièrement dans les élevages de canards.

Les symptômes de la grippe aviaire

Publicité

Lorsqu'elle est transmise à l'homme, la grippe aviaire se manifeste de manière variable en fonction du sous-type de virus. Chez les personnes infectées par le virus de type H5, la pathologie se caractérise par sa survenue brutale et par l'apparition d'une fièvre élevée. Comme pour un virus "classique", la grippe aviaire va occasionner une toux, voire une infection plus massive de voies respiratoires inférieures. Dans les cas les plus sévères, on peut également observer des troubles gastro-intestinaux, des hémorragies nasales et/ou gingivales ainsi que des douleurs thoraciques.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité