Faut-il prendre un antipyrétique contre les symptômes de la grippe ?

La fièvre est l'un des principaux symptômes de la grippe et c'est celui qui est responsable de la fatigue intense. Prendre des médicaments pour lutter contre la fièvre, ou médicaments antipyrétiques, est donc l'un des premiers réflexes à avoir.

Publicité
Publicité

© Adobe Stock

Comment traiter les symptômes de la grippe ?

Publicité

La grippe provoque divers symptômes tels qu'une fièvre élevée, une rhinite abondante, un mal de gorge, une toux sèche, des maux de tête et des courbatures. L'origine de la grippe est virale et même si on peut atténuer ses symptômes avec des antiviraux, la guérison est spontanée. On améliore le confort du malade avec des médicaments qui font baisser la fièvre, qui luttent contre la rhinite et contre la toux sèche. Le repos est vivement conseillé et un arrêt de travail de 5 à 7 jours est souvent nécessaire.

Quels antipyrétiques prendre pendant une grippe ?

La lutte contre la fièvre est essentielle dans le traitement de la grippe, car elle peut être très élevée, parfois supérieure à 40°. Parmi les médicaments antipyrétiques, on peut utiliser du paracétamol et de l'ibuprofène. Chez l'adulte comme chez l'enfant, le meilleur schéma est d'alterner toutes les 4 heures une prise de paracétamol et une prise d'ibuprofène, ce qui permet de mieux réguler la température et d'éviter les pics de fièvre, très inconfortables. Lorsque l'ibuprofène est contre-indiqué en raison de pathologies intercurrentes (ulcère de l'estomac, maladies vasculaires...), on utilise alors simplement le paracétamol avec une prise toutes les 6 heures.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité