Publicité
Publicité

Un diagnostic parfois difficile

La grippe est une maladie des voies respiratoires supérieures et inférieures d’origine virale. Elle est très contagieuse et évolue sur un mode épidémique. Les épidémies sont fréquentes dans les établissements regroupant des personnes âgées. En outre le sujet âgé, en particulier s’il vit en institution, est un sujet à haut risque de complications.

D’ailleurs les personnes âgées et les pensionnaires d’établissements pour personnes âgées ou handicapées appartiennent aux groupes prioritaires pour la vaccination antigrippale définis par l’Organisation Mondiale de la Santé pour éviter les formes graves de grippe.

Publicité

Le sujet âgé, principale victime des épidémies de grippe Le taux d’attaque de l’infection grippale chez le sujet âgé de plus de 60 ans s’élève à 6,17 %, alors qu’il est de 1 % dans la population générale.

Le regroupement en collectivité favorise la contagion, puisque la transmission inter-humaine de la grippe se fait par le biais des gouttelettes de salive et des sécrétions respiratoires53. Un diagnostic parfois trompeur chez les seniors Chez le sujet âgé, les myalgies, le coryza et les frissons sont moins fréquents que chez le sujet jeune.

La dyspnée (difficultés à respirer), en revanche, est plus fréquente. L’association toux-expectoration-dyspnée est présente dans plus de 90 % des cas54. Des signes peuvent induire en erreur : confusion mentale, déshydratation, chutes, anorexie, troubles digestifs.

Dans un contexte épidémique, face à des patients âgés qui présentent des tableaux cliniques variés associant des signes généraux (fièvre élevée, malaise général, courbatures, céphalées) et des signes respiratoires (de la rhinite à la pneumopathie), certaines associations de signes sont évocatrices de la grippe. Une fièvre accompagnée de myalgies est ainsi prédictive de la grippe dans 41 % des cas. Un tableau clinique de début brutal associant fièvre et toux l’est dans 30 % des cas.

Publicité

La grippe ne peut être distinguée sur les seuls signes cliniques d’autres affections respiratoires virales (notamment par le virus respiratoire syncytial ou le myxovirus parainfluenza). Un diagnostic virologique rapide est essentiel lors des épidémies survenant dans des collectivités gériatriques, pour mettre en oeuvre les mesures de prévention. Il est également souhaitable en présence de complications.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité