Japon

Les dernières actualités

Immersion à 360° dans un séminaire dart martial Aunkai

Découvrez dans cette vidéo à 360 , un séminaire organisé en France dédié à l'Aunkai Bujutsu, un art martial créé au début du XXIe siècle. Cette méthode permet de prendre conscience de son corps, de le former et de l'unifier. Fondateur du Aunkai, Akuzawa Minoru a commencé la pratique martiale vers l'âge de 16 ans. Il s'initie d'abord au Tai-Chi puis au Hsing I. Il étudie aussi le Toshukakuto et le Daïto-Ryu et remporte un championnat international de Sanda en Chine. Sa rencontre avec un pratiquant des anciennes écoles japonaises (Koryu) modifiera totalement son approche des arts martiaux et lui faire découvrir et ressentir une autre façon de pratiquer les voies martiales. Ce long cheminement l'amènera à créer sa propre école en 2003 : l'Aunkai. Aujourd'hui, il fête les dix ans de son enseignement en Europe. Une approche différente des arts martiaux L'Aunkai s'inspire des traditions martiales chinoise et japonaise, mais diffère par son approche et sa pratique. En effet, plus que la technique pure, c'est la recherche du mouvement pur qui importe : comment naît le mouvement, comment prendre conscience de notre être et de notre façon de nous mouvoir, comment forger un corps martial. Sensei Akuzawa Minoru introduit sa pratique ainsi : 'Avant d'apprendre à vous battre, il faut apprendre à vous tenir debout, à marcher et à s'asseoir.' Et voici comment il la définit : 'C'est une méthode de formation interne du corps pour en avoir un contrôle et une utilisation libre.' Marcher, bouger, s'asseoir, cela semble bien simple et nous le faisons tous les jours. En réalité, il suffit que Sensei Akuzawa nous explique et nous montre comment - lui - fait ces mouvements pour nous apercevoir qu'il utilise son corps d'une façon différente. Et c'est bien là, le coeur de l'Aunkai : changer l'utilisation du corps et fabriquer un corps martial plutôt qu'apprendre et collectionner des techniques comme c'est le cas dans la grande majorité des arts martiaux. Akuzawa Minoru fait lui-même cette distinction : 'Il existe les budos et les bujutsus, les budos étant très répandus à travers le monde. Les bujutsus sont un art pointu et très ancien. J'ai créé l'Aunkai en gommant les catégories budo / bujutsu en tant qu'art martial ayant pour but de perpétuer et d'approfondir les techniques et l'art ancien,' précise-t-il. Le 'Sensei' résume ainsi sa philosophie et le but de l'Aunkai : 'Pour moi, le Bujutsu n'est pas un ensemble de techniques, mais un état du corps. Une fois les principes intégrés, les techniques jaillissent spontanément car le corps peut s'adapter instantanément,' souligne-t-il. Réapprendre son corps Ces principes corporels sont pratiqués avec des exercices simples, les 'Tanren'. Ceux-ci permettent de prendre conscience de chaque partie de notre corps, de sentir comment elles se lient, comment elles interagissent entre elles et permettent de bouger de façon unifiée. Ensuite vient le travail à deux au travers des 'Kunren' : ce sont sensiblement les mêmes exercices, mais avec un partenaire. Cela permet de vérifier si l'on bouge correctement et aussi de développer la sensibilité de la lecture du corps du partenaire et de son intention. Ce sont des exercices d'échanges, de tests et de partage. Enfin, vient le travail dit 'libre', celui où l'on bouge librement en appliquant les principes face à un opposant. Et c'est ce qui importe au professeur : bouger librement en utilisant des principes du corps et non des techniques. 'L'Aunkai s'adresse à tous' Nous demandons à Akuzawa Minoru à qui s'adresse cet art martial. Il nous répond : 'Bien sûr, en tant que Bujutsu si l'on tient compte de l'aspect guerrier, l'Aunkai offre aux combattants la possibilité d'améliorer considérablement leur potentiel et leur mobilité. Pour les personnes qui ne peuvent pas pratiquer les sports de façon intensive, ajoute-t-il, l'apprentissage de cette utilisation du corps peut amener un changement dans la manière de faire les choses quotidiennes ou encore dans la façon de penser, donc de ce point de vue-ci, l'Aunkai peut s'adresser à tous.' S'il est une chose qui caractérise Akuzawa Minoru, c'est la générosité. Lui ne cache rien de son art. Il l'enseigne pleinement et cherche avant tout à le partager avec ses élèves. Depuis 2006, il vient régulièrement en Europe, notamment en France et en Hongrie, pour participer à des séminaires. Il se déplace aussi dans d'autres régions du monde comme la Nouvelle-Zélande, Hong Kong ou encore les Etats-Unis. Et ses séminaires rassemblent des pratiquants venus de différents arts martiaux. Ils maîtrisent des techniques et des apprentissages parfois très différents. Et pourtant, l'Aunkai parle à tous et l'enseignement d'Akuzawa Sensei leur donne souvent, l'impression de redécouvrir leur pratique des arts martiaux. Plus largement, cet art donne accès à une 'sagesse ancienne qui peut également être utile à notre vie moderne (...) que ce soit d'un point de vue martial ou bien encore du point de vue de la santé,' assure Akuzawa Minoru. 'Les techniques qui étaient développées dans les écoles traditionnelles japonaises et qui visaient à former le corps pour l'utiliser de façon appropriée ne sont plus présentes - ou que très peu - dans les sports ou encore dans les budos modernes, indique-t-il. C'est pour cette raison que j'essaie via l'Aunkai et à travers mon propre corps, de faire perdurer cette connaissance et cette sagesse de nos anciens,' conclut-il. Lexique Sensei : professeur, maître (celui qui maîtrise son art) Budo : regroupe l'ensemble des arts martiaux japonais créés entre la fin du XIXe et le XXe siècle et davantage axés sur le développement personnel Bu : guerre Do : voie. Exemples : Karaté, Do, Judo, Kendo, Aïkido... Bujutsu : ensemble des techniques guerrières féodales du Japon. Même s'il y a une partie de développement personnel, la recherche est plus axée sur le combat Jutsu : technique Tanren : exercices solo permettant de 'forger le corps' Kunren : exercices en duo qui permettent de développer le ressenti et le travail à deux Virtual Reality Advertising. Virtual Reality Advertisingdocument.getElementById('ado-9954').setAttribute('src', '//www.vroptimal-3dx-assets.com/content/9954?player=true&autoplay=true&refe...' + encodeURIComponent(window.location.href)); document.getElementById('ado-9954-responsive').setAttribute('src', window.navigator.userAgent.match(/iPad|iPhone|iPod|Android/) ? 'data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAQAAAC1HAwCAAAAC0lEQVR42mNk+A8AAQUBAScY42YAAAAASUVORK5CYII=' : 'data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAABAAAAAJCAQAAACRI2S5AAAAEklEQVR42mNk+M+AFzCOKgADALyGCQGyq8YeAAAAAElFTkSuQmCC');

Robotique impression 3D peinture : le Japon innove dans la santé

Le Japon est connu pour ses technologies innovantes et son niveau de vie élevé. Ses entreprises s'appuient sur leur savoir-faire pour relever quelques-uns des défis santaires mondiaux les plus urgents. Comment font-elles ? C'est ce que nous découvrons dans ce premier numéro de Spotlight. 'Quel meilleur endroit que le Japon pour découvrir des innovations dans le domaine de la santé dont l'ensemble de la planète peut bénéficier ? souligne notre reporter Daleen Hassan. Spotlight met un coup de projecteur sur ce pays et tout d'abord sur Honda : le groupe a développé un dispositif d'assistance à la marche,' précise-t-elle en nous invitant à nous rendre dans le QG de la marque. Assistance à la marche On connaissait ses motos, ses voitures et ses avions, Honda a désormais son système d'aide à la marche pour les personnes à mobilité réduite. Un outil précieux en particulier dans un contexte de vieillissement démographique. Grâce à ses moteurs, cet appareil qui pèse 2,7 kilos accompagne le mouvement en soutenant les jambes. Honda starts testing Walking Assist device in large-scale ... - #tech #technology #technews https://t.co/l2q3qawhpQ pic.twitter.com/OXyNZ9lnUl- Tech Journal (@TechJournal1) 24 avril 2016 Makoto Shibata travaille pour le département développement chez Honda. Il a placé le dispositif sur lui et nous le présente : 'C'est une structure très, très simple, il y a deux moteurs, une batterie et un ordinateur à l'arrière. Pendant la marche, poursuit-il, cet ordinateur perçoit le mouvement des hanches : ce qui permet au dispositif de participer au mouvement de la jambe, les informations sur la marche sont transmises à cette tablette comme dans le cas d'une voiture de course où il y a un échange entre la voiture et les stands.' Ce système a été inspiré par le robot humanoïde Asimo également développé par Honda qui a permis de faire avancer les recherches sur les humanoïdes bipèdes. Depuis 2013, Asimo assiste des patients de tous âges dans plus de cinquante hôpitaux japonais. Favoriser la mobilité, c'est un enjeu global pour le groupe nippon qui travaille depuis les années 80 sur la robotique liée à l'humain. Bras robotisé imprimé en 3D A Tokyo, l'association Mission ARM Japan développe des prothèses de membres supérieurs imprimées en 3D. Elle se réunit une fois par semaine, dans un lieu dédié aux start-up pour un échange constructif auquel participent des personnes privées d'avant-bras. L'atout de cette technologie mise au point par Genta Kondo, ingénieur brillant et cofondateur de l'entreprise exiii : des capteurs fixés sur le haut du bras détectent les contractions musculaires, ce qui déclenche le mouvement des doigts artificiels. 'Nous publions toutes les données gratuitement sur le web, donc il suffit d'avoir un accès internet pour télécharger nos données et imprimer la prothèse immédiatement, indique Genta Kondo. Ce genre d'avancée technologique va améliorer la vie des gens parce qu'ils ne seront plus obligés de passer par les grands spécialistes professionnels parce qu'en fait, tout le monde peut créer une main artificielle, c'est devenu très facile, assure-t-il. Je voudrais dire à tout le monde que ce n'est pas si difficile que ça, on peut l'adapter sur votre corps et c'est vraiment sympa à réaliser,' souligne-t-il. Cette solution pourrait changer la vie de Takayoshi Hashimoto, né avec une malformation de l'avant-bras gauche. Ce jour-là, il essaie la prothèse que l'association a élaborée pour lui. Son design doit encore être finalisé pour qu'elle soit encore mieux adaptée. 'Jusqu'à maintenant, je n'utilise que ma main droite pour tenir des choses et cette prothèse va me permettre d'utiliser aussi ma main gauche ; donc j'espère pouvoir faire beaucoup de choses avec mes deux bras, j'ai beaucoup d'espoir pour ma vie future,' confie Takayoshi Hashimoto. Ces prothèses se veulent abordables : elles sont vendues pour l'équivalent de quelques centaines d'euros, c'est dix fois moins que ce que coûte une prothèse de bras classique. #Japan Brand Program Genta Kondo, Catalyst, Mission ARM Japan, lectured in Austria and Poland on 27 Nov.-4 Dec.https://t.co/zx5GOfetBL pic.twitter.com/jh30cIvdYX- MOFA of Japan (@MofaJapan_en) 7 décembre 2016 Sauver des vies en peignant des murs 'Près d'un demi-million de personnes meurent du paludisme chaque année dans le monde d'après l'Organisation mondiale de la santé, fait remarquer notre reporter Daleen Hassan. Une entreprise japonaise baptisée Kansai a conçu une peinture qui repoussent les moustiques, responsables de la transmission de cette maladie.' Cette société, l'un des plus grands fabricants de peintures pour l'automobile et l'industrie au Japon, a inventé une peinture qui s'attaque au système nerveux des insectes, un produit destiné aux pays tropicaux. 'Comme beaucoup d'enfants meurent du paludisme en Afrique, nous indique Yu Akaki, cadre dirigeant, on s'est dit qu'on allait développer une peinture qui pourrait repousser et même tuer les moustiques. Cette peinture contient des ingrédients qui stimule le système nerveux des moustiques : quand ils se posent sur le mur qui a été peint avec ce produit, ils se retrouvent paralysés par ces ingrédients et ils n'arriveront plus à piquer les gens qui se trouvent à proximité,' affirme-t-il. L'entreprise assure que son produit présente une efficacité de 80%. Il est déjà utilisé dans plusieurs pays en développement, dans les hôpitaux, les crèches et les écoles, en particulier en Malaisie et en Indonésie où l'on recense de nombreux cas de dengue. Le #paludisme, une maladie de plus en plus résistante aux traitements, par AFPgraphics #AFP pic.twitter.com/B0e0hpaxDX- Agence France-Presse (afpfr) 23 février 2017 Daleen Hassan avec Stéphanie Lafourcatère

Innovations high-tech japonaises : le CeBIT en ligne de mire

Si vous êtes fan de high-tech et de numérique, la ville de Tokyo est faite pour vous ! En exclusivité, quelques-unes des plus grandes entreprises japonaises nous ouvrent leurs portes pour nous présenter les dernières innovations qu'elles s'apprêtent à présenter au CeBIT, le plus grand salon au monde consacré aux technologies de l'information dont la prochaine édition aura lieu à Hanovre du 20 au 24 mars. Dans ce numéro spécial de Sci-Tech, nous précise notre reporter Jeremy Wilks, nous rencontrons en exclusivité, des entreprises japonaises qui lèveront le voile sur leurs dernières nouveautés la semaine prochaine lors du CeBIT, le salon high-tech de Hanovre. Nous nous rendons dans un hub pour start-up où l'on conçoit des produits destinés à l'Internet des objets. Cerevo par exemple dispose d'une gamme d'appareils connectés qui va de la lampe à commande vocale aux chaussures dédiées à la réalité virtuelle. Son PDG Takuma Iwasa nous les présente : 'Ce sont les premières chaussures de réalité virtuelle au monde, elles comportent toute une série de capteurs et peuvent provoquer différents types de sensations en retour. Le moteur est placé dans les chaussures, précise-t-il avant d'ajouter : Quand vous les aurez aux pieds et que vous vous baladerez dans le monde virtuel, vous pourrez sentir la surface du sol et vous pourrez dire : 'Oh, c'est de la pierre, du bois ou de la neige.' Taclim, les chaussures de réalité virtuelle #CES2017 VIDEO -> https://t.co/EvsbXvWh0k pic.twitter.com/ZBtoaFOnHZ- 01netTV (@01netTV) 5 janvier 2017 Débuts en Europe '118 entreprises japonaises au total s'apprêtent à participer au salon CeBIT de Hanovre, souligne Jeremy Wilks. Elles seront nombreuses à y exposer des produits qui sont déjà sur le marché au Japon, mais qui feront leurs débuts en Europe,' indique-t-il. Découvrons l'une de ces innovations chez Epson. Cette machine peut recycler le papier usagé en feuilles de papier vierge, en quelques minutes et sans eau. Shigeo Fujita, manager du projet PaperLab chez Epson, nous la présente, des feuilles de papier usagées à la main : 'Voici du papier qui a été utilisé dans les bureaux et il y a des informations confidentielles dessus : on le met dans la machine et ensuite, il est transformé en fibres grâce à notre technologie qui fonctionne sans eau ; puis, les fibres sont agglomérées et modelées avant de former le produit final, du papier comme celui-là [vierge],' décrit-il. Grâce au PaperLab, les bureaux peuvent ainsi recycler leur papier eux-mêmes. Avec ce produit, Epson vise les entreprises qui veulent détruire leurs documents mentionnant des données internes. 'Aujourd'hui, nos clients paient très cher pour la destruction des feuilles de papier qui comportent des informations confidentielles alors qu'avec notre machine, ils peuvent les détruire toutes, sur place et en un rien de temps,' souligne Shigeo Fujita. PaperLab, Epson's paper recycling technology, will feature next month at the CeBIT conference in Hannover: https://t.co/4irlceHMa2 pic.twitter.com/LUkziGsb1J- Print21 (@Print21) 21 février 2017 Repérage des mouvements de foule Au CeBIT, une délégation japonaise fera la promotion du savoir-faire des entreprises du pays et d'un nouveau concept lancé par le gouvernement : 'Société 5.0', la vision d'un monde numérique encore plus avancé. Le PDG d' Hitachi Toshiaki Higashihara représente les sociétés japonaises des technologies de l'information et de l'électronique. 'Le Japon s'impose dans les matériaux technologiques, la nanotechnologie et les capteurs, affirme-t-il. En les combinant, nous voulons réaliser la 'Société 5.0', contribuer à régler les problèmes sociétaux dans le monde et étendre le concept à l'échelle de la planète, dit-il. J'espère que nous pourrons travailler avec le monde entier et favoriser l'innovation,' insiste Toshiaki Higashihara. Autre produit qui fera son apparition au CeBIT : un système de repérage élaboré par Hitachi. Il permet de collecter des données de manière anonyme, sur le déplacement des personnes dans un lieu donné : dans quelle direction elles vont et à quelle vitesse. Un outil de gestion des mouvements de foule dans les espaces publics. 'Des lasers enregistrent le déplacement de personnes et d'objets sans qu'ils portent des capteurs, explique Ichiro Ariyama, architecte en chef de ce système. Grâce aux résultats de ces enregistrements, on peut mener des recherches sur la manière dont les gens se déplacent, ils apparaissent sous la forme de points rouges sur notre écran,' décrit-il. Just filmed this really interesting Hitachi object tracking system for monitoring crowds. Full story in euronewsknwldge Sci-Tech next week pic.twitter.com/MJmjVDTxjk- Jeremy Wilks (WilksJeremy) 9 mars 2017 Robot-projecteur domestique Une grande partie de ces nouveaux produits japonais devrait intéresser entreprises et gouvernements, mais il en est aussi qui devraient séduire les consommateurs férus de gadgets comme l'une des nouveautés de Cerevo. Takuma Iwasa nous montre 'un robot domestique doté d'un projecteur. Il peut se balader tout seul chez vous, il peut par exemple quitter sa station de recharge de manière autonome pour rejoindre votre chambre à 7h du matin et vous passez une jolie musique, explique-t-il avant d'ajouter : Quand vous êtes réveillés, il peut vous montrer de manière autonome quelles sont les conditions de trafic dans votre ville en les projettant sur le plafond.' Avis aux amateurs d'objets connectés, toujours plus performants et toujours plus nombreux. Jeremy Wilks avec Stéphanie Lafourcatère

Japon : les excuses publiques du père de l'enfant disparu, vivant après 6 jours passés dans la forêt

Le petit garçon de 7ans, qui avait disparu dans une forêt au Japon il y a 6 jours, a été retrouvé sain et sauf. Ses parents avaient fait mine de l'abandonner au bord de la route en guise de punition. Il s'était volatilisé à leur retour. L'enfant a survécu en se réfugiant dans le bâtiment d'un terrain militaire et en s'hydratant grâce à un robinet situé sur le site. Il est en bonne santé. Son père, lui, a présenté des excuses publiques.

Japon : le petit garçon abandonné dans une forêt retrouvé vivant 6 jours après sa disparition

Le petit garçon laissé sur le bord de la route il y a six jours au Japon a été retrouvé vivant ce vendredi matin. Alors qu'il était turbulent en voiture, ses parents l'avait laissé sur le bord de la route quelques minutes. Il avait disparu à leur retour. Apparaissant en bonne condition physique, il a tout de même été conduit à l'hôpital. Il n'a pas mangé pendant 6 jours et a survécu en buvant de l'eau.
Les autorités sanitaires japonaises désinfectent un élevage de volailles dans une ferme de Miyazaki (île méridionale de Kyushu) le 29 décembre 2014

Japon: nouveau foyer de grippe aviaire, 42.000 poulets abattus

avec
Les autorités sanitaires japonaises désinfectent un élevage de volailles dans une ferme de Miyazaki (île méridionale de Kyushu) le 29 décembre 2014
Shinichi Aizawa (c), un directeur de recherche du laboratoire public japonais Riken, annonce que les recherches sur les cellules Stap sont stoppées, lors d'une conférence de presse le 19 décembre 2014 à Tokyo

Japon: les recherches sur les cellules Stap sont interrompues

avec
Shinichi Aizawa (c), un directeur de recherche du laboratoire public japonais Riken, annonce que les recherches sur les cellules Stap sont stoppées, lors d'une conférence de presse le 19 décembre 2014 à Tokyo
La chercheuse japonaise Haruko Obokata, le 9 avril 2014 à Osaka

Japon: vers la fin de la saga des cellules Stap, impossibles à recréer

avec
La chercheuse japonaise Haruko Obokata, le 9 avril 2014 à Osaka
Un utilisateur de cigarette électronique à New York le 29 avril 2014

Cigarettes électroniques: une étude confirme la présence de substances cancérigènes

avec
Un utilisateur de cigarette électronique à New York le 29 avril 2014
Le professeur belge Peter Piot s'exprime lors d'un séminaire sur le virus Ebola, à Tokyo le 30 octobre 2014

Ebola: la Chine "particulièrement vulnérable"

avec
Le professeur belge Peter Piot s'exprime lors d'un séminaire sur le virus Ebola, à Tokyo le 30 octobre 2014
Pulvérisation aux insecticides le 28 août 2014 du parc Yoyogi, à Tokyo, point commun aux 34 cas autochtones de dengue dépistés au Japon

Dengue au Japon: désormais 34 cas autochtones confirmés

avec
Pulvérisation aux insecticides le 28 août 2014 du parc Yoyogi, à Tokyo, point commun aux 34 cas autochtones de dengue dépistés au Japon
Des gants de protection contre le virus Ebola sèchent après avoir été désinfectés dans l'hôpital de Médecins sans frontières, le 30 août 2014 à Monrovia

Ebola: des Japonais annoncent un test de détection efficace en 30 minutes

avec
Des gants de protection contre le virus Ebola sèchent après avoir été désinfectés dans l'hôpital de Médecins sans frontières, le 30 août 2014 à Monrovia
Pulvérisation d'insecticides dans le parc Yoyogi, au coeur de Tokyo, où plusieurs personnes affirment avoir été piquées par des moustiques, le 28 août 2014 au Japon

Japon: 22 cas autochtones de dengue, chasse aux moustiques à Tokyo

avec
Pulvérisation d'insecticides dans le parc Yoyogi, au coeur de Tokyo, où plusieurs personnes affirment avoir été piquées par des moustiques, le 28 août 2014 au Japon
Le moustique Aedes aegypti, vecteur de la dengue

Japon: 3 cas de dengue confirmés, pour la première fois en 70 ans

avec
Le moustique Aedes aegypti, vecteur de la dengue
Image prise lors d'une exposition intitulée "Cerveau: l'histoire intérieure" au Musée d'histoire naturelle de New York, le 16 novembre 2010

Neurosciences: que se passe-t-il quand on se souvient ?

avec
Image prise lors d'une exposition intitulée "Cerveau: l'histoire intérieure" au Musée d'histoire naturelle de New York, le 16 novembre 2010
Au Japon, on connaît Fujifilm pour ses appareils photo, Sony pour ses Walkman, Panasonic pour ses télévisions et Japan Tobacco pour ses cigarettes, mais moins pour leurs activités médicales et pharmaceutiques à l'importance croissante

Japon: L'étonnante face cachée de l'industrie médicale et pharmaceutique

avec
Au Japon, on connaît Fujifilm pour ses appareils photo, Sony pour ses Walkman, Panasonic pour ses télévisions et Japan Tobacco pour ses cigarettes, mais moins pour leurs activités médicales et pharmaceutiques à l'importance croissante
Des enfants passent devant une affiche le 24 août 2014 mettant en garde contre le virus Ebola, à Abidjan

Ebola: le Japon prêt à fournir un traitement expérimental

avec
Des enfants passent devant une affiche le 24 août 2014 mettant en garde contre le virus Ebola, à Abidjan
A 111 ans, Sakari Momoi, un Japonais né le 5 février 1903 à Minamisoma, a reçu le 20 aout 2014 à Tokyo un certificat le nommant officiellement comme l'homme le plus vieux du monde

Le nouveau doyen de l'humanité est un Japonais de 111 ans

avec
A 111 ans, Sakari Momoi, un Japonais né le 5 février 1903 à Minamisoma, a reçu le 20 aout 2014 à Tokyo un certificat le nommant officiellement comme l'homme le plus vieux du monde
Le Centre national du cancer au Japon espère développer d'ici à cinq ans une méthode permettant de diagnostiquer à un stade précoce 13 types de cancer par un simple test sanguin

Japon: vers un simple test sanguin pour dépister 13 types de cancer

avec
Le Centre national du cancer au Japon espère développer d'ici à cinq ans une méthode permettant de diagnostiquer à un stade précoce 13 types de cancer par un simple test sanguin
Un Japonais né en 2013 peut espérer vivre 80,21 années, contre 79,94 en 2012

Japon: l'espérance de vie des hommes dépasse 80 ans pour la première fois

avec
Un Japonais né en 2013 peut espérer vivre 80,21 années, contre 79,94 en 2012
Des hommes d'affaires fument à Tokyo le 31 juillet 2014

Les adultes japonais fument de moins en moins, en dessous de 20% de la population

avec
Des hommes d'affaires fument à Tokyo le 31 juillet 2014
Un macaque japonais dans un zoo de Tokyo le 2 avril 2014

Le sang des singes de la région de Fukushima modifié

avec
Un macaque japonais dans un zoo de Tokyo le 2 avril 2014
La chercheuse japonaise Haruko Obokata de l'institut Riken au Japon, le 28 janvier 2014

Cellules Stap: la querelle s'amplifie entre une chercheuse et son institut

avec
La chercheuse japonaise Haruko Obokata de l'institut Riken au Japon, le 28 janvier 2014
Policiers barrant une route d'accès à un élevage de poulets contaminé par la grippe aviaire, à Tanba près de Kyoto en mars 2004

Japon: première alerte à la grippe aviaire depuis trois ans

avec
Policiers barrant une route d'accès à un élevage de poulets contaminé par la grippe aviaire, à Tanba près de Kyoto en mars 2004
Des Japonais portent des masques dans la rue, en mars 2014 à Tokyo

Japon: le secteur de la pharmacie prend des risques et se blesse

avec
Des Japonais portent des masques dans la rue, en mars 2014 à Tokyo
Le logo du groupe pharmaceutique japonais Takeda sur la façade du siège à Tokyo le 8 avril 2014

Actos: Takeda condamné à une amende, conteste le verdict américain

avec
Le logo du groupe pharmaceutique japonais Takeda sur la façade du siège à Tokyo le 8 avril 2014
Une boite de pilules Actos, un médicament antidiabétique

Santé: Takeda conteste le verdict qui le condamne à 6 milliards de dollars

avec
Une boite de pilules Actos, un médicament antidiabétique
Des personnes marchent sous des cerisiers en fleurs à Tokyo, le 2 avril 2014

Japon: beauté des cerisiers en fleurs, douleur du rhume des foins

avec
Des personnes marchent sous des cerisiers en fleurs à Tokyo, le 2 avril 2014
La chercheuse japonaise Haruko Obokata de l'institut Riken au Japon, le 28 janvier 2014

Affaire des cellules STAP: rififi dans le monde de la science au Japon

avec
La chercheuse japonaise Haruko Obokata de l'institut Riken au Japon, le 28 janvier 2014

Pages