Exercices du périnée pour soigner l'incontinence urinaire

Publicité

On parle d'incontinence urinaire pour qualifier des fuites d'urines incontrôlées. Si ces pertes sont normales chez l'enfant en bas âge, elles sont en revanche plus problématiques chez les adultes puisqu'elles peuvent révéler une pathologie sous-jacente. Quelles solutions existe-t-il pour soigner l'incontinence urinaire ?

Publicité

© Fotolia

Incontinence urinaire, quelles causes ?

Le traitement de l'incontinence urinaire va dépendre essentiellement de son origine puisqu'il s'agit plus d'un symptôme que d'une pathologie à part entière. Chez la femme, ce type de pertes d'urines involontaires est généralement secondaire à un accouchement difficile ou à un prolapsus génital. Chez l'homme, l'incontinence fait parfois partie des suites postopératoires d'une chirurgie de la prostate (adénome, cancer…). Mais de nombreuses autres pathologies peuvent également générer ces manifestations. C'est le cas notamment de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques ou encore de la maladie d'Alzheimer.

Publicité
Incontinence urinaire, quels exercices ?

Lorsque l'incontinence est due à un relâchement des muscles du périnée, certains exercices spécifiques peuvent améliorer la situation. Pratiqués avec un kinésithérapeute, les exercices de Kegel sont souvent préconisés après un accouchement pour aider les femmes à retrouver un bon contrôle urinaire. Ceux-ci peuvent faire l'objet d'un biofeedback, c'est-à-dire d'une retranscription numérique, sur écran d'ordinateur, des contractions musculaires réalisées. Cette technique permet à la femme d'être actrice de sa rééducation. Il est également possible de recourir à l'électrostimulation pour tonifier les muscles pelviens au moyen d'impulsions électriques.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité