Vessie hyperactive : un symptôme d'incontinence urinaire

Vessie hyperactive : un symptôme d'incontinence urinaire©iStock

L’incontinence urinaire concerne davantage les femmes que les hommes. Les causes et les symptômes qui accompagnent les fuites urinaires varient en fonction du type d’incontinence. On parle d’incontinence urinaire d’urgence ou de vessie hyperactive lorsqu’une atteinte des nerfs qui contrôlent la vessie est à l’origine des fuites.

Publicité
Publicité

Causes de l’incontinence urinaire d’urgence

La vessie hyperactive représente environ un quart des incontinences urinaires. Elle est souvent associée à une maladie ou à un trouble chronique. Elle est provoquée par une mauvaise communication entre la partie du cerveau responsable du contrôle de la miction et la vessie. Les influx nerveux ne parviennent pas bien jusqu’à la vessie et celle-ci peut s’ouvrir involontairement. Ce trouble peut être causé par une infection urinaire (cystite), un prolapsus, un adénome de la prostate, un cancer de la prostate ou de la vessie.

Publicité

Symptômes de l’incontinence urinaire d’urgence

L’incontinence urinaire d’urgence se manifeste lorsque la vessie est en mouvement, par exemple, lorsque le sujet monte des escaliers. Le simple fait de penser à uriner, l’alcool et le tabac peuvent aussi déclencher les fuites. Les pertes d’urine sont souvent importantes. L’envie pressante, qui apparaît parfois la nuit, ne laisse pas le temps de se rendre aux toilettes.

Traitement de l’incontinence urinaire d’urgence

La rééducation périnéo-sphinctérienne, réalisée par un physiothérapeute, permet de renforcer les muscles du périnée et le sphincter de l’urètre. Si une maladie est responsable des fuites, elle doit être prise en charge. Si la rééducation s’avère insuffisante, un traitement médical à base d’antispasmodiques peut être proposé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité