Fuites urinaires chez la femme : que faire ?

Près de 3 millions de femmes en France souffrent d’incontinence urinaire. Cela se traduit par des pertes involontaires d’urines survenant de manière inopinée, avec une qualité de vie bien souvent altérée. Les traitements dépendent de la gêne et du type d’incontinence. Découverte des solutions avec le Dr Adrien Vidart, chirurgien-urologue à l’hôpital Foch à Suresnes. 

Publicité

Limiter certains sports

L’activité sportive intense est susceptible d’entraîner des fuites urinaires chez la femme ou d’aggraver une fragilité périnéale préexistante.
Publicité

De la même manière, certains sports comme le fitness, le marathon, le trail… ou qui entraînent des efforts répétés, des sauts et des pressions intra-abdominales importantes sont à risque.
Pourquoi : "Il existe deux types d’incontinence, celle d’effort, et une autre dite par hyperactivité, liée à des troubles de remplissage de la vessie. Limiter certains sports qui entraînent des efforts répétés sur le périnée est valable essentiellement pour l’incontinence d’effort.", explique le Dr Vidart.
Cependant : ne renoncez pas au sport, car le surpoids augmente les problèmes d’incontinence et il est surtout possible de poursuivre son activité grâce à des traitements efficaces comme les bandelettes.

Vidéo. Incontinence : 5 trucs pour ne plus se lever la nuit

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité