Automesure tensionnelle : le tensiomètre connecté

En France, l’hypertension artérielle toucherait un senior sur deux. Aussi, la mise au point de tensiomètres connectés sur le marché est-elle loin d’être un gadget, mais une aide précieuse pour l’automesure tensionnelle. Le point sur ces appareils connectés santé.

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x334.jpg© Istock

L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle se caractérise par une forte pression du sang dans les artères, avec pour corollaire des risques graves pour la santé (infarctus, AVC, insuffisance rénale). Souvent asymptomatique, elle est donc d’autant plus dangereuse. On comprendra combien il est essentiel, en pareil cas, de pouvoir effectuer une automesure tensionnelle régulièrement. C’est là que les technologies numériques sont venues à l’aide des patients, en permettant la mise au point de tensiomètres connectés.

Publicité

Tensiomètre connecté

Publicité

Le tensiomètre classique permet de prendre sa tension. Point. Le tensiomètre connecté va bien plus loin. Relié par connexion Bluetooth à un smartphone, il envoie les données (pouls, systolique, diastolique) à l’application santé téléchargée sur le smartphone, et analyse les résultats, notifiant en rouge les éventuelles anomalies. Il garde l’historique des données recueillies, permettant ainsi de voir l’évolution de la tension et de partager ces résultats avec son médecin. Enfin, le tensiomètre connecté permet de programmer une notification (visuelle et/ou sonore) le jour voulu, afin de ne pas oublier ses automesures tensionnelles. Pour que les résultats de l’automesure soient fiables, il faut faire cet examen au repos, dans le calme, au risque sinon de voir les chiffres s’affoler, et vous aussi, pour rien.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité