Lingette intime : attention aux irritations

Être propre et sentir bon en toutes circonstances, voilà une obsession sur laquelle surfent les fabricants de lingettes intimes. Si leur côté pratique est séduisant, qu’en est-il de leur adaptation à l’hygiène intime de la femme ? Y a-t-il risque d’irritation ?

Publicité
Publicité

6293238-inline-500x333.jpg

Se laver sans eau ni savon grâce aux lingettes intimes

Une bonne hygiène intime suppose de laver les parties intimes extérieures (lèvres, clitoris, vulve) une à deux fois par jour, avec un savon au pH neutre. Les douches vaginales sont à proscrire. Quand on est hors de chez soi, que l’on n’a pas de point d’eau à proximité, il est possible de recourir aux lingettes intimes, en veillant à bien les utiliser de l’avant vers l’arrière. Mais ces lingettes ne sont à utiliser qu’en dernier recours, car elles peuvent être source d’irritations.

Lingette intime et irritations intimes

Publicité

Pour pallier les odeurs incommodantes et la transpiration, des lingettes intimes sont apparues sur le marché. Mais attention, de nombreux médecins tirent le signal d’alarme sur leur responsabilité dans les irritations intimes. Il convient en effet d’éviter les lingettes parfumées ou contenant de l’alcool, et de privilégier des lingettes dont le pH est neutre. Ceci évitera de déséquilibrer la flore et de créer des irritations. Par ailleurs, comme les principes actifs contenus dans les lingettes restent sur les parties intimes après toilette (puisqu'il n’y a pas de rinçage), il y a là aussi un risque d’irritation. Ces lingettes sont donc à utiliser avec parcimonie.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité