Hygiène intime : dans quels cas faut-il éviter le savon pH neutre ?

L’équilibre de la flore vaginale est extrêmement fragile, c’est pourquoi il est essentiel de respecter certaines règles d’hygiène intime et de choisir le bon savon pour l’hygiène féminine. Dans quel cas éviter le savon au pH neutre ?

Publicité
Publicité

6438435-inline-500x332.jpg© Istock

Hygiène intime féminine : les règles

Une bonne hygiène intime féminine doit respecter certains principes. D’une part, il s’agit d’une toilette exclusivement externe (vulve, lèvres, clitoris) et non d’une douche vaginale. En aucun cas le savon et l’eau ne devront être introduits dans le vagin. Cette toilette doit être faite 1 à 2 fois par jour au maximum. Enfin, la femme devra bien se sécher ensuite, de l’avant vers l’arrière, avec une serviette en coton.

Publicité

Par ailleurs, le savon utilisé devra avoir un pH proche de celui de la flore intime, afin de ne pas l’agresser ni la décaper, ce qui pourrait provoquer par la suite des infections de type mycoses. Les spécialistes recommandent donc d’utiliser un savon dont le pH est compris entre 4 et 8. Il faudra ensuite bien le rincer à l’eau claire et bien se sécher.

Quand éviter le savon de pH neutre ?

Savon au pH alcalin, neutre ou acide ? Dans certaines situations, la femme devra éviter d’utiliser un savon de pH neutre, c’est-à-dire de pH égal à 7, pour sa toilette intime. Il s’agit des cas où la femme souffre de vaginose ou de candidose, autrement dit de mycoses à répétition. En effet, il faudra utiliser un savon légèrement alcalin (pH égal à 8 ou 9), lequel permettra d’éviter que les champignons ne se multiplient. Car ces derniers prolifèrent tout particulièrement en milieu acide et neutre.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité