Circoncision de l'adulte : les raisons médicales

La circoncision consiste à enlever partiellement ou totalement le prépuce. Généralement pratiqué chez l’enfant pour des raisons confessionnelles, il arrive parfois que cet acte chirurgical soit réalisé pour des raisons médicales. Lesquelles ?

Publicité
Publicité

5415411-inline-500x333.jpg© Istock

Circoncision de l’adulte : dans quels cas ?

Dans le langage médical, on ne parle pas de circoncision mais plutôt de posthectomie. Chez l’adulte, cette intervention chirurgicale bénigne est parfois préconisée en présence d’un phimosis. Ce rétrécissement de l’orifice du prépuce altère le mécanisme de rétractation du prépuce derrière le gland. Ce type de trouble peut être congénital ou induit pas des tentatives de réductions manuelles infructueuses qui ont généré une infection chronique. La circoncision médicale peut également s’avérer nécessaire en cas de paraphimosis. Cette fois-ci, le gland est étranglé par le prépuce et ne peut être recalotté. Il s’agit-là d’une urgence chirurgicale.

Circoncision de l’adulte : comment ?

La posthectomie de l’adulte se déroule dans un cadre hospitalier ambulatoire. L’ablation du prépuce est effectuée par un chirurgien sous anesthésie générale ou locorégionale. Dans la majorité des cas, le prépuce est sectionné avant d’être suturé au moyen de points résorbables. Il faudra compter entre 2 et 4 semaines pour une cicatrisation complète. Si des douleurs modérées peuvent apparaître après l’intervention, elles sont facilement soulagées par l’administration de médicaments antalgiques. La reprise d’une activité sexuelle est soumise à l’autorisation du chirurgien.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité