hopitaux

Les dernières actualités

Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, à son arrivée à la cour d'appel le 16 février 2017 à Reims

Affaire Vincent Lambert: la demande de transfert rejetée

avec
La cour d'appel de Reims a rejeté vendredi la demande de transfert de Vincent Lambert, hospitalisé dans un état végétatif au CHU de Reims depuis 2008, vers un établissement spécialisé, a-t-on appris auprès de l'avocat des parents.
Védécé, jeune interne de 27 ans, a choisi l'humour et la BD pour dénoncer les dérives de l'hôpital dans ses chroniques intitulées "Vie de carabin", dont un troisième album vient de paraître.

"Vie de carabin": un apprenti médecin raconte l'hôpital en BD

avec
Dans certains services, les médecins eux-mêmes "ne veulent pas être hospitalisés", ironise Védécé, jeune interne de 27 ans, qui a choisi l'humour et la BD pour dénoncer les dérives de l'hôpital dans ses chroniques intitulées "Vie de carabin", dont un troisième album vient de paraître.
Manifestation d'infirmiers et sage-femmes le 8 novembre 2016 à Lyon

Soignants et travailleurs sociaux appelés à faire grève

avec
Infirmiers, aides-soignants, assistantes sociales ou encore éducateurs spécialisés manifestent et font grève mardi pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, rejoints dans leur mouvement par d'autres représentants des services publics.
Sacha, 15 mois, touche une photo de sa soeur jumelle Marwa lors d'une conférence de presse de leur père Mohamed Bouchenafa, le 4 mars 2017 à Marseille

Pour ses parents, Marwa, lourdement handicapée, "a le droit de vivre"

avec
Marwa, un bébé lourdement handicapé dont les proches luttent contre la préconisation de l'hôpital marseillais de La Timone d'arrêter les soins, "a le droit de vivre", a déclaré samedi le père de l'enfant, deux jours après une audience au Conseil d'Etat, assurant "accepter" son état.
L'hôpital La Timone à Marseille, le 11 janvier 2017

Acharnement thérapeutique et euthanasie: avant Marwa, trois cas emblématiques en France

avec
Avant le cas de la petite Marwa, 15 mois, examiné jeudi par la justice, plusieurs grandes affaires d'acharnement thérapeutique ou d'euthanasie ont suscité le débat en France et fait évoluer la loi depuis une quinzaine d'années.
Mohamed Bouchenafa, père de Marwa, bébé d'un an plongé en coma artificiel, à Marseille, le 17 novembre 2016

Le cas de Marwa, bébé lourdement handicapé, devant le Conseil d'Etat

avec
Elle restera reliée à des machines pour respirer ou manger, mais elle est vivante: les parents de Marwa ont défendu jeudi devant le Conseil d'Etat le "droit de vivre" pour leur bébé lourdement handicapé, contre une décision médicale préconisant l'arrêt des soins.
L'entrée de l'hôpital Georges Pompidou à Paris, le 7 novembre 2014

Mort d'un patient égaré à l'hôpital Pompidou: de nombreux "dysfonctionnements"

avec
L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris a détaillé mercredi de nombreux "dysfonctionnements" dans la recherche d'un patient de l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), qui avait été retrouvé mort trois jours après sa disparition fin janvier, reconnaissant "pleinement sa responsabilité".
Le siège de l'entreprise Carmat à Velizy le 5 décembre 2016

Essais cliniques: la France défend son rang, contrairement aux idées reçues

avec
La France est-elle toujours attractive pour les essais cliniques? Une enquête publiée mardi par la fédération des industriels du médicament (Leem) dresse un tableau plutôt positif, tout en s'inquiétant des conséquences de l'accident mortel de Rennes et de récentes réformes.
Mohamed Bouchenafa, le père de Marwa, devant l'hôpital La Timone, à Marseille, le 17 novembre 2016

Le cas de Marwa, bébé plongé dans le coma, examiné jeudi au Conseil d'État

avec
Le sort de Marwa, bébé atteint d'un déficit moteur irréversible et plongé dans un coma artificiel, sera débattu jeudi au Conseil d'État: l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) conteste une décision de justice l'enjoignant de poursuivre les soins, comme le demandent les parents.
François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron présentent leurs propositions pour les hôpitaux

Santé: les remèdes prescrits par Fillon, Macron et Hamon

avec
Hôpitaux, déserts médicaux, prévention, remboursements des prothèses dentaires, auditives et de l'optique: les principaux remèdes présentés mardi par trois postulants à l'Elysée, François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron.
Benoît Hamon le 17 février 2017 à Lisbonne

Santé: Hamon veut modifier le financement de l'hôpital

avec
Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle, a indiqué mardi qu'il voulait modifier le financement de l'hôpital et revenir en partie sur la tarification à l'activité.
Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, à son arrivée à la cour d'appel le 16 février 2017 à Reims

Affaire Lambert: la demande de transfert a été débattue en appel

avec
La question du transfert de Vincent Lambert, hospitalisé dans un état végétatif au CHU de Reims depuis 2008, vers un établissement spécialisé, a été débattue jeudi devant la cour d'appel de Reims, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.
L'entrée de l'hôpital Georges Pompidou à Paris, le 7 novembre 2014

Un infirmier se suicide à l'hôpital Georges Pompidou à Paris

avec
Un infirmier s'est suicidé "par défenestration" dans la nuit de dimanche à lundi à l'hôpital européen Georges Pompidou, à Paris, plus d'un an après qu'un cardiologue de l'établissement s'est donné la mort de la même manière, a annoncé lundi l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).
Des personnes attendent à l'accueil des urgences de l'hôpital Trousseau lors d'une épidémie de grippe, le 12 janvier 2016 à Tours

Épidémie de grippe: quels bilans pour les précédentes saisons?

avec
Les bilans des cinq précédentes épidémies de grippe, alors que l'agence sanitaire Santé publique France a annoncé mercredi 8.100 décès en excès, toutes causes confondues, depuis le début de l'épidémie de grippe cette année.
La prescription inappropriée d'une famille d'antibiotiques est à l'origine de la propagation d'une redoutable bactérie, selon une étude britannique

Hôpitaux: une redoutable bactérie liée à l'abus d'antibiotiques

avec
La prescription inappropriée d'une famille d'antibiotiques et non le manque d'hygiène dans les hôpitaux, est à l'origine de la propagation d'une redoutable bactérie, selon une étude britannique publiée mercredi.
Manifestation d'infirmières le 8 novembre 016 à Angers

Les infirmiers de nouveau appelés à la grève

avec
"Un cri d'alarme pour les soignants et les patients": déjà mobilisées en novembre, une dizaine d'organisations d'infirmiers, essentiellement salariés, appellent à la grève mardi pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et le "mépris" du gouvernement à leur égard.

Attentat de Nice : cinq suspects seront présentés à la justice

Cinq personnes placées en garde à vue dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet à Nice ont été déférées ce jeudi matin afin d'être présentées dans la journée à un juge antiterroriste. Il décidera de leur mise en examen éventuelle.

Attentat à Nice : Libération révèle que le dispositif de sécurité était bien plus léger que prévu

Le début de la zone piétonne de la Promenade des Anglais devait être barrée par deux voitures de la police nationale, pourtant selon Libération, le dispositif de sécurité était bien plus léger que prévu. Seul deux policiers municipaux surveillaient l'accès de la zone, des barrières métalliques et des plots fermés la voie. Le ministère de l'Intérieur a maintenu sa version des faits ce jeudi. Plusieurs familles de victimes vont porter plainte contre l'État.

Attentat à Nice : cinq suspects présentés à la justice en vue d'une mise en examen

Cinq personnes qui se trouvaient en garde à vue, et qui sont soupçonnées d'avoir été en contact avec Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui a tué 84 personnes le 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice, sont déférées jeudi devant la justice antiterroriste en vue d'éventuelles mises en examen. Une information judiciaire devrait être ouverte dans la journée.

Attentat de Nice : "Après un tel drame, la colère est légitime", affirme Hollande

"Après un tel drame, la colère est légitime, parce que des compatriotes ont été tués, parce que des innocents ont été frappés. Mais elle ne peut dégénérer dans la haine et la suspicion. Le débat lui aussi est nécessaire pour connaître la vérité quand une tragédie de cette ampleur se produit", a déclaré François Hollande, six jours après l'attaque de Nice.

Attentat de Nice: garde à vue prolongée au-delà de quatre jours pour un second suspect

La garde à vue d'un second suspect, un homme de 22 ans, destinataire d'un SMS évoquant des "armes" envoyé par le tueur de Nice quelques minutes avant l'attentat, a été prolongée mercredi matin au-delà de quatre jours. Cinq suspects sont toujours entendus dans les locaux des services antiterroristes de Levallois-Perret, près de Paris.

État d'urgence : "Nous sommes entrés dans une nouvelle phase de guerre face au terrorisme"

Dans la nuit de mardi à mercredi a eu lieu à l'Assemblée le débat sur la prolongation de l'état d'urgence. Comme un air de déjà vu, explique notre spécialiste politique, Renaud Pila.

Perquisitions administratives : "On a vécu trop d'attentats pour se poser des questions existentielles"

Efficaces les perquisitions administratives ? Alors qu'un rapport rendu début juillet par la commission d'enquête sur la lutte contre le terrorisme pointait "un effet déstabilisateur sur les personnes ciblées", la question a été posée ce mardi à Chem Akrouf, expert en renseignement invité sur LCI. "Pouvoir disposer de ces moyens là (...) est une chance pour limiter le travail des terroristes qui eux ne respectent aucun règle", a-t-il détaillé.

Minute de silence et applaudissements, le nouvel hommage des Niçois aux victimes

Le coeur lourd, les niçois se sont à nouveau rendus ce mardi matin sur le front de mer pour rendre hommage aux victimes des attentats du 14 juillet. Ils ont observé une minute de silence, entrecoupée de sanglots, avant d'entamer de longs applaudissements.

DOCUMENT TF1. Insouciant puis frondeur, les selfies de Lahouaiej-Bouhlel avant l'attentat de Nice

D'abord insouciant posant devant son camion puis frondeur faisant un doigt d'honneur au volant. Moins de 48 heures après avoir pris ces deux derniers selfies, Mohamed Lahouaiej Bouhlel tuait 84 personnes à bord de ce même véhicule.

Nice : "Le tueur ne comprenait pas pourquoi Daech ne pouvait pas prétendre à un territoire"

Lors de la conférence de presse ce lundi au Palais de Justice de Paris, le procureur de la République de Paris François Molins a donné plus de précisions sur le profil du tueur de l'attentat de Nice. Mohamed Lahouaiej Bouhlel aurait expliqué à un témoin "ne pas comprendre pourquoi Daech ne pouvait pas prétendre un territoire". Ce dernier se serait également laissé pousser la barbe par conviction "religieuse".

Attentat de Nice : le dernier bilan s'élève à 84 morts, 74 blessés dont 28 en réanimation

Lors de la conférence de presse ce lundi au Palais de Justice de Paris, le procureur de la République de Paris François Molins a donné un bilan actualisé du nombre de victimes dans l'attentat survenu à Nice le 14 juillet dernier. Celui-ci s'élève à 84 morts, 74 blessés dont 28 en réanimation.

Attentat de Nice : "71 victimes décédées ont été formellement identifiées"

Le procureur de Paris, François Molins, à la tête du parquet antiterroriste saisi de l'enquête sur l'attentat de Nice, a procédé à un point sur ses avancées ce lundi. "71 victimes décédées ont été formellement identifiées", a-t-il notamment annoncé.

À Nice, les passants crachent à l'endroit où le terroriste a été tué

Lundi midi, des dizaines de personnes se sont réunies près du Palais de la Méditerranée à Nice, à l'endroit où le terroriste présumé a été tué jeudi après avoir ôté la vie à 84 personnes. Les passants, émus et en colère, ont craché et déversé des ordures sur le sol.

Attentat à Nice : réunis sur la Promenade des Anglais, les Niçois chantent la Marseillaise

Ce lundi midi, la Promenade des Anglais à Nice s'est figée pour rendre hommage aux 84 personnes qui ont perdu la vie jeudi dans un attentat sanglant. Des milliers de Niçois et Niçoises étaient réunis près du monument du Centenaire pour respecter une minute de silence. Ensemble par la peine, ils ont entonné une Marseillaise reprise en choeur.

Pages