Histoire

Les dernières actualités

La preuve que l’homme de Néandertal n‘était pas une sombre brute

Des chercheurs pensent avoir trouvé la preuve que l'homme de Néandertal n'était pas aussi rustre qu'on le pensait : A 300 mètres de l'entrée de cette grotte de Bruniquel, dans la vallée de l'Aveyron, Néandertal aurait construit des structures circulaires avec des stalagmites. #Bruniquel : une grotte qui change notre vision de Néandertal https://t.co/bfQmI0HAOb pic.twitter.com/zJJ9ATb1N3- CNRS (@CNRS) 25 mai 2016 Une des construction présente un diamètre de 6,7 mètres et un petit muret d'une trentaine de centimètres de hauteur. Les chercheurs estiment que plus de deux tonnes de matériel ont été déplacés pour aménager la cavité. Pour le professeur de préhistoire Jacques Jaubert, cela montre que 'ce ne sont pas des sombres brutes qui ne font que tailler du silex ou abattre des bisons pour s'alimenter'. 'Cela suppose un investissement par un groupe, avec certainement quelqu'un, ou plusieurs personnes, qui dirigeaient la manoeuvre, puis des assistants, des personnes qui devaient éclairer, avec un projet' explique-t-il. 'La grotte de Bruniquel, c'est l'appropriation du monde sous terrain par l'homme de Néandertal. C'est un schéma que nous n'avions pas du tout imaginé il y a quelques années.' C'est la datation des stalagmites qui révèle que c'est l'homme bien de Néandertal, et non l'homme moderne, qui aurait aménagé la grotte il y a environ 176 500 ans, alors que, jusqu'à présent, la preuve la plus ancienne de la fréquentation humaine des grottes remontait à 38 mille ans (grotte Chauvet en Ardèche). L'homme de Néandertal a vécu entre - 250 000 ans et - 40 000 ans. Les chercheurs n'ont pas encore établi la raison d'être des constructions de la grotte de Bruniquel. Une des hypothèses penche pour des espaces consacrés à des cérémonies religieuses. Néandertal à Bruniquel par CNRS

L'ADN de Léonard de Vinci, le secret de son génie ?

Une équipe de chercheurs souhaite séquencer le génome du génie de la Renaissance. Une enquête policière digne du Da Vinci Code !