fumeurs

Les dernières actualités

Tabac: les bons conseils pour arrêter de fumer

La journée mondiale sans tabac se tient ce mercredi et la France reste l'un des mauvais élèves des pays occidentaux avec un tiers de fumeurs. Néanmoins, selon Tabac Info Service, ente 400.000 et 500.000 personnes arrêtent de fumer définitivement. Arrêter du jour au lendemain, ou au contraire prendre son temps... pour Nadia Lahlou, addictologue, "il n'y a pas une solution meilleure que l'autre". Par ailleurs, d'après le docteur Jean-Luc Gaillard, "il est important d'apporter une aide supplémentaire à cette motivation" en s'aidant d'un traitement face aux effets secondaires comme le stress par exemple.

Pourquoi les plus défavorisés sont-ils plus nombreux à fumer

Depuis 2010, le nombre de fumeurs est stable en France avec près de 28% en 2016. En revanche, selon le baromètre de l'agence de santé publique, les plus précaires, c'est-à-dire ceux qui ont de faibles revenus, ont été plus nombreux à consommer du tabac ces dernières années : ils sont désormais plus de 37%. Cette tendance se confirme également avec le niveau d'études des Français : près de 39% des personnes sans diplôme consommaient du tabac, l'an dernier, soit une hausse de 5% en 6 ans. "Quand on est précaire, on a moins de facilités à se projeter dans l'avenir, c'est-à-dire à prévenir les futurs risques", explique le docteur Bernard Basset.