Rupture partielle du tendon d'Achille : les signes

Rupture partielle du tendon d'Achille : les signes

Si la rupture du tendon d'Achille peut survenir à tout âge, elle touche particulièrement les hommes de 30 à 50 ans. Quels sont les symptômes de cette déchirure et, surtout, peut-on parler de rupture partielle du tendon d'Achille ?

Publicité
Publicité

La rupture partielle du tendon d'Achille

La rupture du tendon d'Achille survient lorsque la charge supportée par le tendon est trop forte. Elle arrive fréquemment lors d'activités qui impliquent une poussée avec le pied comme le tennis, le football, le basket-ball, la course à pied ou encore la danse.
Il est préférable de ne pas se fier au diagnostic de rupture partielle à l'échographie, puisque les ruptures partielles du tendon d'Achille sont vraiment exceptionnelles. Quand le tendon se rompt, il se rompt complètement.

Publicité

Les signes d'une rupture du tendon d'Achille

En conséquence, on observe les mêmes types de symptômes, à savoir une douleur, ainsi qu'une difficulté à marcher sur le côté atteint et à se mettre sur la pointe des pieds. Un creux peut également se former sur le talon.
Il est important de consulter si l'on soupçonne une rupture du tendon d'Achille : le médecin pourrait alors rechercher le fameux « signe de Thompson » pour établir son diagnostic.

Zoom sur l'opération du tendon d'Achille

Publicité
Lorsqu'il n'est pas possible d'appliquer la méthode conservative, il existe une opération classique pour remédier à la rupture du tendon d'Achille. Il s'agit alors de coudre les deux extrémités déchirées.
En fonction des cas, le chirurgien peut également avoir recours à d'autres techniques plus modernes, de type « ténoligs » et « Achillon ».
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité