Rupture du tendon d'Achille : les causes

Rupture du tendon d'Achille : les causes

Le tendon d'Achille a beau être très puissant et résistant, il arrive qu'il se rompe, rendant impossible toute station debout ou mouvement de marche. La rupture du tendon d'Achille est une pathologie assez répandue, surtout chez les personnes de 40 ans, pratiquant régulièrement une activité sportive.

Publicité
Publicité

Les causes de la rupture du tendon d'Achille

La rupture du tendon d'Achille peut survenir à tout moment, même si des facteurs d'âge et d'usure la favorisent. Ainsi, les sportifs ont des tendons d'Achille plus fragiles, car ils les sollicitent très fréquemment. Les fibres du tendon d'Achille sont plus usées et finissent par rompre au cours d'un effort.

Les symptômes de la rupture du tendon d'Achille

Au moment de l'effort, soudainement, une vive douleur se propage du pied au mollet. C'est très violent et insoutenable. Si la personne tente de se relever malgré la douleur, elle ne pourra pas s'appuyer sur son pied. De plus, la région du tendon d'Achille va enfler alors qu'un hématome se forme.

Le traitement de la rupture du tendon d'Achille

Publicité

Pour soigner une rupture du tendon d'Achille, on passe généralement par la chirurgie même si la pose de plâtres est parfois envisagée. Cette intervention chirurgicale permet de recoudre le tendon à son point de rupture et laisse une cicatrice. Après la chirurgie, une immobilisation de plusieurs jours est à prévoir, puis une rééducation, à l'aide de kinésithérapie qui peut durer au moins deux mois. Cette étape est indispensable pour récupérer une bonne capacité de mouvement.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité