Polyarthrite rhumatoïde évolutive : quels traitements ?

Publicité

Même si toutes présentent des caractéristiques identiques, chaque polyarthrite rhumatoïde (PR) est différente. Ainsi, il est difficile de prévoir à l’avance quelle sera l’évolution d’une PR dans le temps. Toutefois, il arrive qu’on puisse prévoir une polyarthrite rhumatoïde évolutive grave. Il est donc normal de se demander, en cas de polyarthrite rhumatoïde évolutive, quels sont les traitements disponibles.

Publicité

© Fotolia

Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave

La polyarthrite rhumatoïde est le rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent (environ 0,4 % de la population française est concernée) et certainement le plus grave. Cette inflammation des articulations entraîne progressivement une érosion et, à terme, une destruction du cartilage, ce qui se traduit par de graves troubles fonctionnels. Ces problèmes vont eux-mêmes avoir des répercussions psychologiques, sociales et professionnelles parfois extrêmement importantes et très difficiles à vivre pour les malades. Lorsque la PR est évolutive, elle progresse par poussées et entraîne un handicap.

Publicité
Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave : traitements

Les principaux objectifs du traitement de la PR évolutive grave sont de soulager la douleur, de prévenir et de limiter la destruction des articulations, de contrôler la maladie et, si possible, de la guérir. Si ces objectifs sont atteints, ils permettront d’éviter la perte de fonctions dans les activités quotidiennes et au travail et donc de préserver l’autonomie des patients avec une optimisation de leur qualité de vie. Le traitement est basé sur la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), d’antalgiques (éventuellement des corticoïdes) et sur la mise en place d’injections intra-articulaires de corticoïdes. La gravité de la pathologie impose généralement la nécessité d’un traitement de fond à base de méthotrexate, de léflunomide et de sulfasalazine ou d’anti-TNF alpha tels que l’adalimumab ou l’infliximab. Ces différents traitements, quoiqu’assez lourds, sont efficaces pour stopper la progression de la PR évolutive.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité